Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Du rififi à Paname !

C’était « l’ultime débat » sur la chaîne B.F.M ! Ils étaient onze pour encore une fois se trouver des poux dans la tête et se crêper le chignon !

Les principaux protagonistes, les cheffes et chefs de file ne s’étaient pas défiler au jeu des « bonnes questions » et des « mauvaises réponses » ! Ce n’était plus un plateau de sages mais d’agités permanents qui allaient jusqu’à l’invective !

 

On était loin de l’autorité de Thomas SOTTO sur A2 ! Ruth et Apolline ont eu bien des difficultés à faire régner l’ordre et surtout la prise de parole intempestive des uns et des autres. Des garnements, des mauvais élèves ! L’éolienne à parole de Yannick JADOT a produit bien de l’électricité ! Manon n’était pas en reste d’ailleurs : « Alors, votre réponse… »

 

De belles déclamations, de belles empoignades verbales, la cacophonie sévissait dans le poulailler, surtout quand le sujet de l’immigration a été abordé. Les « provocatrices » de l’émission avaient posé aux 11 la question qui fâche : « Si un Aquarius se trouvait devant un port français, faudrait-il le laisser débarquer ses passagers sauvés d’un naufrage en Méditerranée ? » Mais cette question, il fallait la poser au français ! Alors là, HAMON n’est pas resté benoît ! Une envolée lyrique à vous faire pleurer ! Un discours sur la morale de la bien-pensance en matière d’humanisme… Il était tellement remonté – à croire qu’il joue son va-tout dans cette élection – qu’il a usé d’un mot guère approprié en parlant de la vision de BARDELLA : « Anschluss » ! J’ai été surpris que le jeune coq de Marine n’ait pas réagi à cette insinuation « nasillarde » ! Emporté par sa propre survie, Benoit HAMON a perdu le sens des mots pour parler de maux ! Et voici la Manon qui en remet une couche ! C’est un drame humain, je l’avoue mais je ne pense pas que notre pays soit en mesure d’accueillir dans de bonnes conditions les « migrants » ! Le ghetto de la porte de la Chapelle n’est supportable ni pour eux, ni pour nous ! Dorénavant, le chemin du secours pour ces migrants est l’Espagne !

 

Peut-on se contenter de jouer les « voyeurs » ? NON ! Mais que font donc les autres états ? Le sujet est trop clivant pour trouver un consensus acceptable au niveau européen.

 

Je n’ai pas à distribuer de notes aux têtes de liste. Je constate, encore un fois, que ce genre de débat ne tourne qu’au règlement de comptes à la OK CORRAL ! Que le sujet principal est, en grande partie, mis sous cloche et que cette élection « intermédiaire » ne servira qu’à juger le gouvernement en place et son Président !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article