Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Veni, vidi, vixi… HUGO aurait-il repris du service… Après César ?

27 Avril 2019 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon point de vue, #Purement Politique, #Sans fanfaronnades !

Veni, vidi, vixi… HUGO aurait-il repris du service… Après César ?

C’est César qui a prononcé cette phrase en l’an 47 avant J.C !

Elle signifie : « Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu… »

 

Dans le contexte de cette conférence de presse, le Président, pressé par les événements d’hier, a rendu son verdict « sans appel » après cette longue consultation – purement informelle – auprès des élus des diverses régions de France . Il est venu les voir, leur parler, les écouter… Il les a vu de près… Il les a (con)vaincu… en partie !

 

Je pouvais, également, utiliser en titre, celui « des Misérables » mais je ne pense pas que ce soit le terme général qui qualifie notre société bien malade ! Bien sûr, il y a de la misère ! Elle a toujours été présente car aucun gouvernement, aucun état, aucun chef d’état, n’ont pu l’éradiquer ! Combien ont essayé sans jamais réussir ! Des bribes, des pansements, des calmants, du rêve… Voici donc le remède prescrit par notre bon docteur en délivrant la copie de l’ordonnance à tous les « taiseux » et les « faiseux » de la presse invitée pour la circonstance.

 

Je ne vais pas revenir sur cette séquence élyséenne, je vais me contenter d’en faire un court résumé avec quelques interrogations à titre purement personnel.

 

« Il » - El Presidente - vise le plein emploi en 2025… Serait-il devin pour porter l’acte au compte de sa propre succession ? Il ne vise que 7 % en 2022… « Il » parle des Institutions très rapidement en voulant instiller une dose de proportionnelle (20% ?) pour les futures législatives… - Ceci ne changera guère le problème de la représentativité REELLE du peuple par nos élu(e)sLe bon curseur en la matière ? Je ne le connais pas mais la proportionnelle intégrale risque fort de générer une France encore plus ingouvernable ! « Il » veut baisser la représentation législative et sénatoriale de 25 ou 30 %. Une « économie » de pipi de chat ! Mieux aurait valu redéfinir le rôle d’un (d’une) député(e) dans un cadre plus local (bassin d’emploi – zones de développement économique…) que national (un personnage de TERRAIN et non pas que de CHAMBRE…) Le R.I.C c’est râpé… Mais modification du R.I.P en abaissant certaines contraintes… Quelque soit le cas de figure… Le référendum, on s’assied dessus (29 Mai 2005…) ! De toute évidence, la chambre des Députés aura toujours le gain de cause en dernier ressort ! « Il » a parlé du Droit de pétition local… Ce sera lourd à organiser ! Et j’en passe…

 

J’ai été attristé et déçu par sa prise de position en matière de « vote blanc ».

 

Je rappelle ses propos : « En démocratie, il FAUT CHOISIR entre le MOINDRE MAL ou le MIEUX POSSIBLE… BLANC, c’est l’agrégation des rejets, des refus, c’est trop facile ! »

 

Il est vrai qu’il faut choisir entre la peste et le choléra… entre le mal qui sera moindre et le pire ! En politique, au moment final de la décision, il faudrait se résoudre à choisir entre deux maux ! Pourquoi vouloir choisir quand ni l’un, ni l’autre ne correspond à votre démarche ! Cette notion du « mieux possible » n’est qu’aléatoire ! Oui, j’ai voté « blanc » et je l’assume pleinement car ni l’un, ni l’autre correspondait à mes aspirations. J’ai voté tout en sachant que ce vote serait décompté des « nuls » mais non pris en compte au niveau des suffrages exprimés ! Il est évident que l’image de marque d’un candidat est altérée par un faible niveau obtenu en matière de suffrages exprimés si le « vote blanc » entre dans la catégorie ! Il est plus flatteur d’avoir été élu avec 70 % des Exprimés qu’avec 45 % des Inscrits ! Personne n’ose changer la règle du résultat !

 

C’est refuser la réalité et un déni de démocratie de mettre au rencard, au pilori, cette reconnaissance légitime. C’est – d’une certaine manière – inciter les citoyens à ne plus se déplacer pour VOTER car le vote BLANC est bien un vote exprimé !

 

J’ai relevé, également, une  « mesure » bien orchestrée (et reprise par le Ministre de l’Education Nationale) où le flou artistique est prépondérant : « Il n’y aura pas jusqu’à la fin de mon quinquennat de fermeture d’écoles…sans l’avis du Maire » ! Pas de fermeture d’écoles mais des fermetures de CLASSES sont envisageables !  

 

Je suis venu animer le débat national… J’ai vu et entendu l’expression de mes concitoyens… J’ai été vaincu… J’ai été cocu !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article