Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Pour une fois... Je parle de NOUS !

19 Avril 2019 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Pour une fois...

Pour une fois... Je parle de NOUS !

Un jour mémorable ce 19 avril !

 

En effet, voici 50 ans que nous vivons toujours ensemble ! C’est évidemment un miracle… Surtout les premières années… difficiles l’apprentissage de la vie à deux ! Tout n’a pas été « rose »… çà n’a jamais été ma couleur favorite… J’ai davantage porté le bleu sans le marine !

C’était par un beau samedi d’avril 1969, ensoleillé mais frais, que mon grand père paternel (premier adjoint) nous maria à la Mairie de LIZY. Je ressens encore cette émotion vive aujourd’hui. J’entends encore sa voix…

 

1969 ? Une grande année ! C’est l’année « diabolique » où le 28 avril, le Général de Gaulle rendra son tablier. C’est l’année « hérétique » du « peace and love », du « Flower Power », des chemises à fleurs , des pattes d’eph, des cheveux longs (et idées courtes !). C’est aussi l’année « érotique » du couple Birkin – Gainsbourg ! C’est l’année de la chanson avec Johnny « Que je t’aime », de Léo FERRE avec « C’est extra ». C’est l’année de la « Science aéronautique » avec le premier vol d’essai de l’oiseau blanc, notre Concorde !

 

Et c’est SURTOUT l’année où j’ai dit, devant mon grand-père, « OUI » à ma femme.

 

Eh oui, « c’est extra » de pouvoir redire « que je t’aime » 50 ans plus tard ! Il est « revenu le temps de la rengaine » (S.LAMA), « Quant à l'image que l'on donne de moi… Ma gueule mari fidèle et caetera… Ça doit sûr'ment vous amuser… Vous savez mes fidélités… Ma seule histoire d'amour c'est VOUS » (Salut de M. SARDOU) après ma femme !

 

Je remercie particulièrement celle qui est mon épouse pour la patience marquée. Elle n’a jamais abdiqué dans les instants difficiles. Des temps de galère, des temps de croisière, de foutus quart d’heure et bien de bons moments.

 

En mon âme et conscience, j’ai pris l’option de coucher mon nom au bas du parchemin. Je le sais, je n’en prendrai pas pour 50 nouvelles années ! Le destin ? Il ne m’appartient pas !

 

Un grand merci à vous toutes et tous pour vos félicitations sincères.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article