Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Quel drôle de cirque !

Un article signé P.B dans le journal « la Marne » de cette semaine a retenu mon attention.

 

Titre très évocateur : « Le Conseil des Sages du Cirque Français » représenté par Monsieur Kevin TERRANOVA s’insurge contre la prise de position du Conseil Municipal de LIZY en date du 25 février en matière d’interdiction de présence d’animaux sauvages lors de représentation dans les cirques pouvant présenter des spectacles sur la commune !

 

Je dois avouer que je ne suis pas – ceci peut arriver ! - sur la même longueur d’onde surtout quand on étaye sa prise de position de la sorte : « Soutenir la cause animale… pour réduire les nuisances sonores et olfactives… »

 

Je ne vois pas en quoi le fait d’interdire les spectacles de cirque ambulant (ou autres) avec des « animaux dits sauvages »…  - Ils ne le sont plus ! Ils sont captifs ! – est une façon de soutenir la cause des animaux ! Les dresseurs/dresseuses ont tous/toutes le sens profond du respect envers les animaux avec lesquels ils forment une symbiose, une fusion presque charnelle. Ils/elles ont les qualifications nécessaires pour prétendre à ce titre.

 

Ces animaux dits sauvages ont souvent été exfiltrés légalement pour échapper au massacre des collectionneurs de trophées qui payent des sommes de dingue pour une tête, une peau ! Si trophée, il y a : C’est leur propre tête de « connard » !

Demandez donc aux gamines et gamins de vous dessiner un cirque… Je parie que le roi Lion, le tigre, l’ours, le singe, la girafe seront de la vitrine autant que le clown !

 

La maltraitance, la souffrance, la cruauté ? Vous ne les trouverez ni dans un cirque, ni dans un zoo ! Dénoncez donc, haut et fort, la cruauté sans nom des abattoirs halal ou casher, la maltraitance de l’élevage intensif dans les camps de concentration d’animaux domestiques ! Dénoncez les parcs aquatiques où les animaux marins s’exécutent à des « jeux » initiés par le sauvage qu’est devenu l’homme pour divertir le commun des mortels !

 

Quant aux excréments laissés par des animaux mal « domestiqués » par les sauvages, en général, il suffit d’emprunter nos trottoirs et jouer à cloche pieds pour éviter le faux pas dans le KK !

L’allée du Canal de l’Ourcq tout comme celle des « sentinelles » (Sente de Mary)… sont devenues les hauts lieux de la déjection canine et le paradis des effluves !

 

Je crois qu’il faut mettre sur le dos de la malchance l’accident grave de septembre 2013 où un bouliste a été tué par un éléphant échappé de son enclos. Des accidents de ce genre, sans toutefois une mort occasionnée,  ne sont pas à exclure.

 

Je ne condamnerai pas le spectacle d’un cirque avec des « animaux captifs » et non plus sauvages à la condition de l’agrément des dompteurs par les autorités compétentes. Peut-être seraient-ils mieux dans un grand parc animalier, je le pense ! Mais l’activité des circassiens, dont notre cimetière renferme bon nombre d’illustres personnages et famille, est faite de cette légende : L’animal et l’Homme, ensemble !

 

Ce vaste sujet de la souffrance animale est récurrent depuis quelques années. Il a sa part dans le dialogue mais constitue-t-il une réflexion citoyenne à inscrire dans le marbre des tablettes communales ? Je n’en suis pas certain ! A chacun le respect de ses opinions !

 

J’ai pris note… Je n’irai au cirque que pour les chiens et chats savants, les puces acrobates, les amazones à cheval… Et les clowns !

 

La souffrance, je la dénonce aussi dans d’autres cas beaucoup plus gravissime : 566 SDF sont mort en 2018 ! Personne n’en a fait un cirque !

 

Nous, les humains, les sauvages, sommes devenus des bêtes pas toujours drôles !

 

Et de tout ça, nous en faisons tout un cirque !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article