Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Une cagnotte pour Les gueules cassées ou les gueules à casser  ?

On vient tout juste de commémorer la fin de la grande guerre !

 

C’est le Colonel PICOT qui avait utilisé l’expression des « Gueules cassées » pour désigner les personnes ayant une ou plusieurs blessures au combat et affectées par des séquelles physiques graves, notamment au niveau du visage.

 

Entre 1927 et 1933, les « gueules cassées » s’associent aux autres associations de victimes de guerre. Il est lancé une grande souscription nationale assortie d’une TOMBOLA !

 

La première loterie était née !

 

Aujourd’hui, la loterie Nationale a disparu au profit d’autres jeux de grattage et de tirage.

 

Il n’y en avait pas assez ! Deux nouvelles formes de loterie ont refait surface en moins de 24 heures : Celle des « Gueules à casser » et l’autre des « Gueules cassées newlook…» !  L’ensemble des contributions avoisine les 300.000 € ! Les français sont généreux pour ce genre de chose ! Ils braillent et se battent pour un pouvoir d’achat en berne mais trouvent le pognon nécessaire pour offrir soit à un ex… très ex-boxeur une cagnotte pour payer des frais de Justice, soit à compléter la fameuse prime exceptionnelle de 300 € promise par le maître Castaner ! De l’immoral au moral ? Il n’y a pas photo ! Je condamne toute forme d’agressions, de violence contre la personne, contre les biens… Arrêtons les paroles « en l’air », les sombres conneries qui attisent davantage le feu de la colère comme le recours à l’usage des armes par les forces de l’ordre !

 

Faire de la surenchère médiatique avec de telles armes relève de l’infantilisme !  

 

Ce type de cagnotte, c’est de la nioniotte !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article