Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

A chacun son couplet – son couperet aussi – et toujours la même rengaine !

5 Décembre 2018 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Gros coup de gueule !, #Gilet Jaune ou la France d'en bas !

A chacun son couplet – son couperet aussi – et toujours la même rengaine !

L’ictère devient une menace et peut-être un fléau en cette fin d’année 2018 ?

 

Pour les non-carabins : L’ictère est la coloration jaune de la peau et des muqueuses, qui révèle la présence dans les tissus de pigments biliaires. Pourquoi ? Vous faites-vous de la bile maintenant ? Tous nos politiques et encore plus nos gouvernants n’ont pas vu venir ce virus rampant qui se mute depuis des lustres au nez des Diafoirus des périodes antérieures !

 J’avais bien reçu de ma caisse primaire de sécurité joviale un bon pour une vaccination  gratuite anti grippe mais pas contre la jaunisse ! Notre système de santé n’est pas au top ! Et pourtant, tout médecin malgré lui pouvait diagnostiquer à terme une épidémie gravissime au sein de nos institutions républicaines.

 

Le dévot de sa Majesté clamait fin novembre sur les ondes de la téloche d’état - la Bonne Firme Macronienne -

« Notre politique, ce n’est pas de faire des coups de pouce au smic, notre politique c’est de faire en sorte que le travail paie » tout en ajoutant, en parlant du SMIC « qu’il n’y aurait pas de coup de pouce supplémentaire » au 1er janvier !

 

Puis tout s’envenime : Taxe carbone, hausse des carburants, hausse des énergies courantes, durcissement du contrôle technique… L'infamie que beaucoup ne voulait pas entendre ! La réaction a été immédiate : La jaunisse s’est propagée comme une traînée de poudre ! Qui dit poudre dit explosion ! Entre l’explosion sociale d’une colère pas suffisamment maîtrisée et celle des grenades lacrymogènes, tout ceci faisait du foin !

 

Et pendant ces temps de guerre presque civile, le monarque accompagné de sa dame était en Argentine au G 20 ! Loin du bruit de la rue ! Il laissait à son vassal, médecin de garde, la gestion intégrale du SAMU SOCIAL et des URGENCES. Il n’est pas médecin mais politicien et son équipe de secouristes ne semble pas avoir la qualification nécessaire pour gérer cette épidémie qui pouvait devenir une pandémie !

 

Plutôt (contraire de trop tard ?) que de chercher à calmer les ardeurs, le toubib reste droit dans ses bottes : Paris s’enflamme tout comme certaines villes de province.

« Je reste stoïque, je ne lâche rien même pas les chiens ! »

Résultat ? Des millions € de dégâts et surtout la profanation d’un lieu culte, l’Arc de Triomphe et la tombe du soldat inconnu.

On ne joue pas, impunément, le Dr Jekyll qui développe une drogue afin de dissocier le bien du mal dans la nature humaine. Mais, bien que ce scientifique soit animé des meilleures intentions, le résultat de ses expériences est terrifiant : intoxiqué par son propre breuvage, il se métamorphose en son alter ego monstrueux, Mr Hyde !

 

Et c’est la super cata à la Cour ! Rentré fissa du G 20, le monarque découvre les images surréalistes du chaos parisien. Grosse colère, c’est certain ! Tous les valets (de Pique) en prennent pour leur grade ! Le toubib urgentiste d’opérette se voit assigner de lâcher du lest car cette situation est devenue insoutenable !

 

Vous connaissez la suite : moratoire sur tout mais pas l’ombre d’une tune dans le soulier de Noël !

 

Aujourd’hui à l’Assemblée Nationale, le baptême du feu pour le vassal du monarque.

 

Attention ça chauffe dur comme le climat !

 

Ouvrez le bal :

 

JACOB charge MACRON et PHILIPPE (le traitre !) sous le brouhaha constant des godillots LaREM. « Le vrai responsable est à l'Élysée. Macron est dos au mur, sa responsabilité est historique » puis d'inviter l'exécutif à abroger toutes les taxes sur le carburant : « Vous devez reculer, même si cela vous est insupportable. Aucune autre option ne s'ouvre à vous. »

 

MELENCHON, le chef des « insoumis » se réjouit de cette fièvre jaune en déclamant : « Votre discours sonne comme un discours d'adieu » ! Toujours aussi hâbleur mais guère réaliste !

 

LAGARDE monte au créneau qui dénonce une « majorité solitaire et arrogante » !

 

LASSALLE s’adresse à sa « Douce France, chère France. Une fois de plus, tu nous prends au dépourvu, tu nous coupes le souffle et tu nous laisses sans réponse. La France, au fond - nous l'avons oublié - reste la France. Tantôt, c'est Paris qui érige ses barricades. Tantôt, ce sont les campagnes qui n'en peuvent plus… »

 

Olivier FAURE (métaphore dois-je dire) entame son temps de parole : « Le président n'entend pas, ne comprend pas. C'est à notre assemblée de prendre ses responsabilités. Face à la défiance, à la colère, il y a une responsabilité partagée, celle de renouer le dialogue, sortir de la crise, fixer un nouvel horizon. Les propositions d'hier sont déjà dépassées. Il faut cesser de contraindre les Français à choisir entre l'écologie ou le pouvoir d'achat, les impôts ou le service publique… »


 

Nicolas DUPONT AIGNAN : « Du haut du Perchoir, le premier ministre répète comme un perroquet les éléments de langage d'En Marche. Aucune remise en question, aucune perspective, aucune solution. Une inconscience qui oublie la détresse des "gilets jaunes" ! déclare le représentant de Debout la France.

 

MARINE LE PEN : « On ne peut pas dans le même temps venir à l'Assemblée nationale pour dire qu'on ne changera pas de cap, et appeler les partis d'opposition au calme alors que c'est par leur politique que le chaos est arrivé »…
 

Je vais arrêter le florilège des intervenants à l’Assemblée et revenir au jaune vif du sujet : Avez-vous été convaincu par les effets d’annonces du Premier Ministre ?

 

A priori, c’est NON !

 

Samedi sera une journée cruciale qui je l’espère sera :

 

SANS VIOLENCE, SANS DÉGRADATION !

 

 

Et en guise de conclusion partielle :

 

Le président Emmanuel Macron s'est opposé, au cours du Conseil des ministres, à tout rétablissement de l'Impôt sur la fortune (ISF), a rapporté l'Elysée au Figaro, confirmant une information des Echos.

Macro recadre vertement sa secrétaire d’état à l’égalité entre femmes et hommes : Lady Marlène…SCHIAPPA qui s’était dite favorable à rétablir l’ISF si les évaluations du dispositif qui le remplace ne sont pas concluantes !


« Nous ne détricoterons rien de ce qui a été fait depuis dix-huit mois » a déclaré le chef de l'Etat !

 

C’est vous qui voyez Monsieur le Président !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article