Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Les formes de gouvernance se délitent !

Nous vivons dans une république, la cinquième dit-on – qui pour certains, hélas, pourrait être bananière ! – où l’ensemble des biens, des droits, des prérogatives sont l’expression de la puissance publique au service de tous. Beaucoup ont critiqué l’institution du Général de Gaulle et voudraient passer à la sixième mais ils s’en accommodent !

 

Cependant, il y a diverses façons de gouvernance à l’intérieur de cette notion de république. D’abord, y figure la « démocratie » ! Je me souviens d’avoir appris sur les bancs de l’école publique qu’il s’agissait du « gouvernement du peuple par le peuple » ! Je dois dire que, jusqu’à présent, je n’avais jamais prêté une attention particulière à la réalité qui nous entoure ! Dans cette démocratie de papier qui nous gouverne ? Le peuple ? NON ! Vous comme moi avons donné notre suffrage à un « représentant » qui était censé être le trait d’union entre nous et l’élite gouvernementale. Dans certains cas le V.R.P issu de nos rangs pouvait devenir notre porte-parole. Hélas, bien des députés, bien des sénateurs sont, en général, des personnes d’une classe sociale qui n’est pas celle de la plèbe, de la France d’en bas d’un Raffarin, mais d’une caste qui se voudrait appartenir à une « oligarchie » dominante et qui l’est devenue !

Qui ne rêve pas de devenir un prochain ministre et pourquoi pas le premier ? Cette « oligarchie » se verra, malgré tout, soumise à une autorité supérieure et ce sera une « autocratie » ! C’est la bride sur le cou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouvrez donc les yeux et regarder l’institution en place actuellement : Un Président qui seul au sommet de l’état détient le pouvoir secondé (mais bridé) par un Premier Ministre qui lui-même verrouille ses sbires. Quand le sbire ose s’affranchir, il n’a de choix que de rentrer dans le rang (« Bon, je garde mes attributs et m’excuse de ce dérapage » !) ou lever le camp !

 

Les « gilets jaunes », comme bien des citoyens de la plèbe ou du tiers-état dénoncent le système avec ses élites et ses potiches ! Le mouvement entamé n’est pas un mouvement insurrectionnel formé de mercenaires à la solde d’un parti, d’une organisation mais d’un ensemble de personnes qui n’ont plus aucune confiance dans le « politique », dans une « élite » ! Pour vous en convaincre, prenez les résultats des dernières élections dont celles du Président. Il est le président choisi pour 43,6 % des INSCRITS. Les abstentions et le vote blanc représentent 34 % ! Il est le président élu par défaut pour 43 % des votants dont seulement 16 % pour son programme ! Aux dernières élections législatives d’EVRY, hier, le candidat Francis CHOUAT, successeur de VALLS, s’est échoué avec plus de 82 % d’abstentions ! Imaginez les futures européennes de mai 2019 !

 

La monarchie, l’oligarchie, l’autocratie… le peuple n’en veut plus ! il cherche une nouvelle forme de gouvernance : la « peuplocratie » ! La « démocratie » assurée par des élites, il n’en veut plus ! Cette « peuplocratie » mettrait en place une gouvernance du peuple par le peuple avec (et c’est certain !) le concours d’experts issus de l’école de la vie !

 

Ce n’est qu’un mirage car il sera bien difficile de trouver celles et ceux qui voudront apporter leur concours à l’édifice. Sur le papier, c’est du domaine du possible mais dans les faits, il n’en sera pas de même ! Le « charisme » est le contraire de l’ambition personnelle ! L’ambition attise la rivalité !

 

Pour les « gilets jaunes », il est devenu URGENT de se fédérer pour qu’autour de la table du monarque, l’autocrate et de ses valets, acceptent d’écouter les revendications de celles et ceux qui se manifestent ! Passez chez votre audioprothésiste préféré pour remplacer vos cornets !

 

J’espère que nous n’irons pas jusqu’à ce délitement que je redoute.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article