Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Pris au « Collet » !

Voici les faits : MONOPRIX (groupe CASINO – RALLYE) s’est fait prendre au collet par une personne qui a eu le bon – ou mauvais – réflexe de s’intéresser à l’étiquetage d’une part de BRIE de MEAUX AOP AFFINE « COLLET ». Quoi de plus normal quand on cherche à éviter les contrefaçons si nombreuses dans le domaine de l’alimentaire. Tenez, un exemple de tromperie pour les « non initié(e)s » : JAMBON CRU AOSTE ! Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, cette fausse consonance n’a rien d’un jambon italien ! Ce n’est pas le val d’AOSTE, région d’Italie du Nord et ses spécialités valdôtaines (dont celles de speck et autres jambons) mais un « pur produit » de notre France du village d’Aoste en Isère (ville éponyme d’Aoste, Italie) ! Condamnable ? NON !

 

J’en reviens à NOTRE BRIE de MEAUX acheté à MONOPRIX, rue Caumartin dans le 9ème ! C’est édifiant de constater, qu’en toute impunité, cette enseigne ose travestir la notion AOP – appellation d’origine protégée -, ose violer la loi !

Inimaginable qu’un tel artifice puisse exister sans exploser à la gueule de l’acteur ! « Fabriqué et affiné en Espagne par CONSORCIO DE LOS QUESOS TRADICIONALES DE ESPANA » c’est ce que l’on peut lire sur l’emballage ! Traduit, ceci donne : « Consortium de fromages traditionnels d’Espagne » ! Oui, vous avez bien lu ! Notre Brie de MEAUX serait devenu un fromage traditionnel d’Espagne ! INCROYABLE !

 

COLLET, un nom dans la profession ! L’affineur consacré de fromages de BRIE se serait laissé duper par une marque espagnole ? J’ose espérer qu’il a péché par l’ignorance des faits !

 

Une réaction forte cependant, celle du nouveau député de Seine et Marne, ex Président du Conseil Départemental, Maître Jean Louis THIERIOT qui, dès l’ouverture de la prochaine session parlementaire, posera une question écrite au gouvernement. Quant à la réponse, je doute fort qu’un affidé macronien montera au créneau pour défendre l’AOP !

 

C’est la mondialisation, l’excuse ! Comme c’est facile !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article