Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

MACRON est « picard », lui n’est pas gaulois !

RACINE, dans « Les plaideurs » écrivait :

 

« Ma foi, sur l'avenir bien fou qui se “ rua ” :

Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.

Un juge, (NON… Ce n’était pas François… Mais DANDIN !) l’an passé, me prit à son service ;

Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse (Ministre vite promu !).

Tous ces Normands voulaient se divertir de nous :

On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups (HULOT s’est cassé… COSTE peut les tirer !)

Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre,

Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre. (Ola ! C’est MOI le boss !)

Tous les plus gros monsieur me parlaient chapeau bas ; (actionnaires ?)

Monsieur de Petit-Jean, ah ! gros comme le bras !

Mais sans argent l'honneur n'est qu'une maladie. (Surtout chez lui !)

Ma foi, j'étais un franc portier de comédie, (Il avait bien caché son jeu !)

On avait beau heurter et m'ôter son chapeau,

On n'entrait pas chez nous sans graisser le marteau. (Merci à mes lobbyistes !)

Point d'argent, point de suisse ; et ma porte était close. » (Pas pour tout le monde…)

 

Je crois que si RACINE revenait parmi nous, « les illettrés », il écrirait ce même texte ! Que de progrès accompli en 4 siècles !

Est-ce qu’UDERZO, dans sa 91ème année, aurait encore le coup de crayon pour nous redessiner un nouvel Astérix au trait d’un picard en baie d’Authie et non d’un gaulois chez les Arvernes ?

Le picard brille par sa forme d’insolence illimitée quand il ose dire que nous sommes toutes et tous « des gaulois réfractaires au changement » … On sort tout juste « du changement, c’est maintenant » ! Les françaises et français ont changé… Bien qu’aux yeux du Picard, « ils ne soient rien à côté de ceux qui réussissent » Ils lui ont, malgré tout, donné la place laissée vacante par le locataire des lieux au lieu de laisser la France à une aventurière de l’arche perdue !

Je ne suis ni Picard, ni bon apôtre mais un pur Briard, têtu, rural dans l’âme, illettré, conservateur, fainéant, sans pognon de dingue, retraité mais je pense encore savoir discerner et accepter - quand on m’en démontre, avec pédagogie, l’utilité, la faisabilité – les réformes.

L’éventuel gaulois d’origine - ou romain pourquoi pas - que je pourrais être ne nie nullement que la terre des Gaules n’a pas un grand besoin de réformes ! Tous les druides passés ont laissé le gui envahir l’arbre et préféré écouter les doux chants d’Assurancetourix et de Chanteclarix !

Réformer OUI mais pas n’importe comment, pas n’importe quoi ! Pas toujours les mêmes ! Où sont les retours sur investissement de ceux qui ont été dispensés de l’IGF ? Aux pays des mille et une nuits…

Déjà vous semblez douter du « prélèvement à la source » concocté par vos prises de guerre ! (Attention au coup de fouet…) Vous hésitez entre « VICHY ST YORRE » (vertus digestives et antifatigues par sa teneur en bicarbonate) et VITTEL (vertus diurétiques… Eliminez !) Oui, le picard n’est pas le normand : « Le P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non » n’est pas d’usage au pays d’Authie !

Alors sans jouer aux plaideurs, je crois qu’il va falloir arrêter les boutades car, comme la moutarde, elles me montent au nez !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article