Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Le radeau de la discorde !

15 Août 2018 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Réflexion ? Interrogation ? Libre pensée ?, #Mon point de vue

Le radeau de la discorde !

Davantage saisi d’effroi par le drame vécu de nos amis génois après l’effondrement du viaduc Morandi (nous l’avions franchi maintes fois quand nous allions par la route en Grèce !), j’ai occulté les péripéties de ces bateaux qui repêchent les naufragés de la Méditerranée !

 

Je suis de ceux qui reconnaissent que c’est une tragédie humanitaire, un drame humain mais, vous, gens de  « bon sens », vous, les simples citoyens, vous qui savez faire fi de vos chapelles politiciennes – comme moi d’ailleurs – dites-moi, en deux mots :

 

« Où est la solution ? »

 

Si vous jouez aux abonnés absents, si vous ne versez pas une petite larme, si vous ne compatissez pas à la misère du monde, vous êtes taxé(e)  « d’inhumain », et les bien-pensants vous classent chez les « populistes », quand ils ne vous taxent pas de « facho » !

 

Désolé de l’avouer mais je ne suis ni mal, ni bien-pensant ! Je ne suis nullement « facho » ! Mais je n’accepte pas, non plus, de raisonner sous la forme d’un dilemme qui pourrait se résumer d’une manière simpliste à cette phrase interrogative : « Etes-vous pour ou contre l’accueil de gens sauvés des eaux issus de l’immigration dans notre pays ? » La plupart des gens que je côtoie, que je rencontre ne me parle pas, en PREMIER, des actions entreprises par les « bateaux pêcheurs des ONG » mais des rescapés que nous sommes censés accueillir chez nous. Le Président – dans son combat personnel pour le leadership européen - se sent contraint de pratiquer la règle de trois et d’imposer le résultat, au chiffre rond sans virgule (sous réserve de l’avis des services de l’immigration sur le statut des migrants) !  Mais, en fait, ce n’est pas une question de NOMBRE - bien que le plus petit possible soit souvent cité – mais une question de PRINCIPE du vivre ensemble : « On vous sauve, on vous soigne, on vous nourrit, on vous héberge… Et vous cherchez à nous IMPOSER vos US et COUTUMES » ! Alors le réflexe gaulois joue : « Vous n’êtes pas les bienvenus » ! A la date d’aujourd’hui, plus de 65 % de nos compatriotes émettent un avis négatif à l’accueil de ces populations !

 

Nos instances gouvernementales cherchent à nous « rassurer » en invoquant le « travail » qui sera entrepris par les services de l’immigration pour – pardon pour l’usage du verbe ! – « faire le tri » entre les migrants demandeurs d’asile et les migrants économiques !

 

Alors que l’on m’explique la « différence » entre le demandeur d’asile qui a fui son pays pour échapper à la guerre des ethnies, des religions… et le demandeur économique qui a fui les conditions d’exploitation des tyrans de son pays ! Celui victime des guerres aurait davantage de chance de rester sur le territoire alors que l’autre – victime collatérale aussi dans bien des cas – se verra refoulé vers… l’inconnu ! N’oublions pas que bien souvent, il échappe à la « vigilance » de ses gardiens et se retrouve « libre » sur les routes qui mènent nulle part et finir dans les bras des marchands d’esclave du 21ème siècle !

 

Et que faire ?

 

Que l’Europe (laquelle ?) trouve déjà une solution - car en demander davantage serait une gageure – pour essayer d’enrayer, de maîtriser ces flux migratoires incontrôlés.

L’Italie, la Grèce, Malte ont donné quand les autres pays leur tournèrent le dos !

Allons-nous reconstruire, lors de chaque arrivage de rescapés débarqués par les pêcheurs de la Méditerranée, des « camps » comme le fut celui de DRANCY… Où l’on y fera le « tri » et à partir duquel on rapatriera les perdants du voyage de l’illusion organisé à grands frais par ces malfrats que sont les passeurs dans les pays d’origine ? IMPENSABLE ! Mais qui lutte contre ces criminels qui s’enrichissent en pillant les crédules d’un eldorado futur ? Les européens (heureusement, pas nous, au début) ont su faire la guerre à d’ignobles tyrans comme ils disaient et à les tuer ! Et aujourd’hui, l’ordre est revenu en IRAK, en LIBYE ! Consternant ! Les tyrans ont été pendus ou trucidés mais les passeurs… Ces salauds organisent, comme le feraient des croisiéristes professionnels, la traversée de la Méditerranée et la découverte des plages de l’Europe, à cette population qui a tout quitté. D’aucuns, sans scrupules mais moyennant monnaie, n’hésitent pas à vendre le satellitaire avec toutes les fréquences requises pour demander des secours ! SCANDALEUX !

Qui aura l’audace, le courage d’affronter (et d’éliminer sans merci) ces salopards ? PERSONNE !

 

Nos chers gouvernants n’ont pas de solution miracle à proposer. L’échéance des futures élections européennes devrait pourtant les inciter à se mettre au boulot en prenant des positions fortes suivies d’actes réels et non pas de causeries stériles au coin du feu !

 

A vouloir s’affranchir de toute action, l’Europe de demain sera POPULISTE ! Je le prédis !

 

 

Un autre manquement grave et important de la part des « chargés de communication gouvernementale » : Qui est capable de faire un point précis sur ce qu’un migrant avec un statut de réfugié accordé a droit (les devoirs… oublions-les !)

Tant de conneries, tant de chiffres issus d’une propagande délibérée circulent que ces « allégations » prises comme monnaie courante servent la cause d’un populisme !

La vérité des chiffres est importante !

Allez, courage, Messieurs ! Et pas courage, fuyons !

Je suis comme bien d’autres, je n’ai pas de solution à proposer si ce n’est qu’il vaudrait mieux apporter une aide matérielle (mais non financière) à ces pays en voie de développement pour fixer la population sur place.

En fait, et dans les faits, une vague image du « colon d’antan » risquerait de refaire surface !

 

Et pourtant ! Quand sera-t-il du continent Africain entre 2020 et 2050 ?

 

C’est l’Afroptimisme après bien des années d’Afropessimisme ! Une croissance de 5% en moyenne ! Quant à la croissance de la population, qui devrait doubler et atteindre les 2milliards de personnes d'ici à 2050, ce qui générera une classe moyenne solvable de 1,4 milliard d'individus, selon les estimations de la Banque africaine de développement.

 

Et pendant ce temps-là, l’EUROPE déclinera en POPULATION qui aujourd’hui enregistre le facteur de vieillissement inéluctable ! Le baby-boom, c’était après-guerre !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article