Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Solitaire ? Un produit sûr !

Je ne reste jamais dans l’esprit critique pour le plaisir d’être critique. Je ne m’inscris pas dans la polémique gratuite pour polémiquer mais, comment peut-on rester « indifférent » quand on réserve un traitement aussi privilégié à un petit Monsieur, atypique, qui a consacré une grande partie de son temps à enseigner la musique sous toutes ses formes à quelque 4.000 élèves réparti(e)s dans quelque 31 communes pendant près de 43 ans, à honorer gracieusement de sa présence, toutes les manifestations officielles de Lizy et de ses environs ! Le marathonien de la musique connaît et couvre un grand territoire !

Mais qui est donc ce personnage ?

Vous le connaissez, certainement, toutes et tous pour l’avoir croisé, rencontré, écouté, lui l’homme à la chevelure aussi abondante qu’un champ de blé moissonné, lui l’homme à la redingote, lui l’homme au chapeau digne du flic Doyle dans French Connection… Il a un nom, un visage que beaucoup d’enfants, petits et grands, adultes connaissent : Bernard MENIL, l’homme-orchestre, le self made man, le vrai bénévole dévoué à la cause de la musique, à toutes les musiques ! Il est le symbole même du traitement social par la musique !  

Bien qu’agriculteur de métier, sans être un seigneur de la terre de Brie, il est musicien dans l’âme. Il joue de l’instrument avec une préférence pour la trompette. Gamin, il a dû tomber dans la marmite de la potion magique de la musique ! Bernard Ménil, chef d’orchestre bénévole et musicien pour le plaisir, diffuse un enseignement à et autour de Lizy-sur-Ourcq depuis 43 ans ! Il a su s’entourer d’une équipe pédagogique de  personnes qualifiées pour assurer le service auprès de celles et ceux qui voudraient apprendre l’art de la musique et l'instrument. Dévoué aux autres, il n’hésite pas à jouer le chauffeur du minibus pour aller chercher les élèves dans les communes de cet ancien chef-lieu de canton. Que de kilomètres parcourus !

Oui, indéniablement, il le revendique : « La musique me dévore depuis plus de 40 ans ! Je ne suis pas une vedette du showbiz mais qui dans ce territoire ne me connaît pas ? Il n’est pas un extraverti mais possède un charisme à toute épreuve. Le forcing dans certaines commémorations du 8 mai, du 14 juillet, du 11 novembre, en particulier, lui vaut quelques réflexions du genre pas toujours agréable : « Vous êtes en retard » ! Facile à dire quand on sait que nos élus des communes riveraines de Lizy auraient pu se contacter pour mettre en place un programme de concertation où chacun exprimerait ses créneaux horaires ! C'est simple à mettre en oeuvre ! Oui, Bernard est un être sensible ! La musique adoucie les mœurs, dit-on !

 

Et pourtant, il ne lésine pas ! Le tracteur, la remorque… C’est pour les champs ravetons ! Il ne sillonne pas uniquement la cambrousse briarde ! Il déplace la musique en organisant des voyages tant en France qu’à l’étranger : Guadeloupe (5 fois), Réunion, Autriche, Bulgarie, sans oublier PARIS (cirque d’Hiver et Casino de Paris) ! Chapeau l’artiste !

Je ne voudrais pas exclure de ce palmarès ni le concert au théâtre du Luxembourg à Meaux en janvier 2018, ni la cérémonie commémorative de l’Arc de Triomphe en mai 2018 ! Un succès et une grande fierté pour celles et ceux qui furent les musiciens de ces événements ! Tout comme les accompagnateurs !

 

Bernard n’a pas cette prétention d’être « le meilleur » et il est conscient que parfois, des notes s’échappent et se dénotent de la partition dans certaines circonstances. Ce ne sont que des élèves et avant d’atteindre le « Graal » de la musique, il leur faudra encore de la persévérance. Cependant que chacune et chacun des élèves, des confirmés ne se prennent pas la « grosse tête » ! Vous n’êtes pas à la Star Ac ! Encore des années avant d’espérer devenir un grand de la musique ! C’est l’école de la MODESTIE avant TOUT.

 

 

 

Encore et toujours passionné, Bernard ne songe pas encore - une nuit d’été - à sa retraite (aux flambeaux !). Il s’interroge simplement pour la suite :

 

« Je ne sais pas qui prendra ma suite mais il est important, je pense, de parsemer de musique le territoire de Lizy pour les cérémonies, les fêtes. C’est quand même une chance d’avoir de la musique dans un village. » (Propos recueillis par le Journal La Marne en 02-2018)

 

Mais comment se fait-il que l’association de ce passionné de musique – bénévole dans l’âme et des faits -ne perçoive que si peu de subventions des communes (6.050 €) pour un effectif de 149 élèves soit 40 € par élève ! L’adhésion étant de 35 € pour l’année ! La communauté de communes n’abonde pas au « Conservatoire Inter Communal du Pays de l’Ourcq » pour des raisons que je ne connais pas ! Cette association n’a pas été présente lors du dernier "ASSO des bords de Marne 2018" !

 

Rien d’incendiaire mais un constat s’impose : Deux entités devenues « rivales » par la force des choses s’opposent dans un même périmètre local alors que le but devrait être le rayonnement de la musique sous toutes ses formes. Il ne m'est guère facile d'attribuer une note de compétence technique à celles et ceux qui enseignent la musique (et de son instrument) car je ne suis qu'un néophyte en la matière ! Je ne veux pas entrer dans ce jeu de bonneteau qui consisterait à critiquer outre mesure l'autre !

 

Je voulais aussi, à ma façon, tirer mon chapeau à Bernard qui, par son dévouement, son altruisme, sa disponibilité permet à notre jeunesse (et aux moins jeunes, aussi) de mettre un doigt dans l’art de la musique, de comprendre, d’apprendre, de jouer !

 

Merci Bernard pour cette exemplarité.

 

 

Avec toute ma gratitude et ma sympathie.

 

Pour contacter l’Ecole Intercommunale de musique de la région de l’Ourcq, veuillez composer le 06.08.92.19.48.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article