Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

La politique de la chaise vide ?

9 Mai 2018 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Actualités LIZY

La politique de la chaise vide ?La politique de la chaise vide ?

Pour des raisons personnelles, je n’ai pas pu assister au Conseil Municipal en simple spectateur car il est toujours utile de s’informer des actions entreprises par la nouvelle équipe en place et élue démocratiquement.

 

Cependant, ayant toujours quelques antennes relais (très en avance pour la vidéo-surveillance !) qui me permettent de suivre « l’actualité », j’ai appris que les trois rescapés de l’aventure de l’arche perdue avaient joué de la chaise vide lors du Conseil tout comme ils marquèrent de leur absence la cérémonie de la commémoration du 8 mai 1945.

 

Je ne vais être ni le sermonneur, ni le moralisateur mais je dois avouer que j’éprouve une certaine gêne, un désagrément dans cette attitude de la fuite en avant !

Je reconnais qu’il est difficile de demeurer assis sur un strapontin – position toujours inconfortable - mais, une règle de bienséance élémentaire s’appliquait à l’égard des électrices et électeurs qui avaient porté leurs voix sur une liste qui se prénommait « Lizy autrement » : Votre présence ! Non pour jouer du « harcèlement » ou du « dénigrement » mais pour faire entendre un autre point de vue et pourquoi pas, dans certains cas, marquer son accord !

 

Une « opposition » n’a de sens que si elle participe à la vie communale !

 

Inutile de rappeler que les programmes électoraux présentés par les deux candidats étaient proches à peu de nuance près ! Les thèmes étaient récurrents depuis des années et hormis certaines spécificités défendues par l’un et l’autre, rien d’autres ne pouvaient être proposés !

 

En fait, tout s’est joué sur le critère (brut de brut et pétillant !) de la « personne » ! Pendant cette mandature avortée, les conflits latents largement entretenus par toutes et tous, les invectives gratuites, les petits mots aigres-doux, les querelles intestines entre les clans, le tout porté à la connaissance du public a fait vaciller le scrutin qui, loin d’être véritablement représentatif (faute d’électeurs peut-être déjà désabusés), s’est voulu « vindicatif », donc « punitif » ! C’est la notion de « rejet » qui s’est imposée !

 

Les faits sont consommés, le Peuple a rendu son verdict. L’histoire ne sera pas réécrite !

 

Quant à cette 73ème commémoration de la victoire des Alliés contre la barbarie nazie, je remercie Messieurs EMILIAN et DETEINDRE pour l’organisation de cette cérémonie placée sous un soleil radieux.

 

Merci à Monsieur Bernard MESNIL pour sa participation.

La politique de la chaise vide ?
La politique de la chaise vide ?La politique de la chaise vide ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article