Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Salon d'essayage... En 1900 !

Salon d'essayage... En 1900 !

Toujours des formules style « Match » ! Basket ou tennis ? 

 

Oui, je pense que ce titre illustre assez bien, sur la FORME, l’usage et la perception des deux séances de présentation des listes aux élections municipales de dimanche 15 avril prochain.

 

Mercredi soir, dans la salle du Parc, le candidat PIEQUET présentait son équipe de « LIZY AUTREMENT » sous une forme « classique » de la réunion publique : Un face à face traditionnel - sans coups, ni blessures - entre le public et postulants. Après un tour de piste où chacune et chacun se présentèrent sommairement vint le moment du « questionnement » !

J’ai eu le « plaisir » d’écouter poliment les « jérémiades » d’une personne qui nous détaillait les maux en flots de mots de la ville de LIZY ! L’auditoire marquait une certaine impatience ! Moi, de même !

 

Oui, Madame, lui ai-je répondu, vous me faites rajeunir de 23 ans car les maux que vous soulevez sont totalement récurrents. Ils sont l’apanage des programmes électoraux depuis 1995 ! Chaque municipalité élue en avait fait ses choux gras ! Mais le temps est passé et les problèmes sont restés !

 

Vous avez mis en évidence certains aspects de la vie courante et en particulier l’incivilité des personnes. Bien sûr qu’il est désagréable de marcher, du pied droit de surcroît, dans le petit ou gros KK du clébard qui a déposé sa commission sur votre chemin. Tout comme l’est le fait de vouloir garer sa bagnole sous sa fenêtre ! La propreté et le stationnement ont toujours constitué un point d’achoppement entre citoyen et municipalité ! Et pourtant, il faudra bien trouver des solutions car ceci devient une urgence !

 

Vous avez parlé du marché, de l’absence de commerces de centre-ville, des poubelles… Ce sont encore des problèmes récurrents…

 

Qu’ai-je retenu lors de cette présentation ? Pas de « nouveautés » par rapport à l’épreuve écrite. Pendant cette séquence orale des « questions-réponses », un poisson frétillant de nos rivières s’est particulièrement illustré par sa prise de paroles, son bon sens, son analyse saine et les éventuelles solutions individuelles qu’il proposerait. De même Dominique s’est illustré par ses questions concernant les logements « sociaux » où les conditions de l’habitat se sont dégradées, tout comme la sécurité.

 

Oui, la concertation et le dialogue sont les clés d’une réussite.

Il faut changer le mode et la méthode de gouvernance, c’est mon sentiment, c’est une nécessité ! Tout comme peut l’être la COMMUNICATION !

 

Jeudi soir, toujours dans cette même salle métamorphosée pour la circonstance, le candidat GILLE présentait les membres de l’équipe « UNIS POUR LIZY » sous une forme quelque peu inattendue de l’image de la réunion publique : Un petit salon où ne manquaient que les sofas car sur les guéridons figuraient moult petits canapés délicatement concoctés par les colistières. J’en profite pour saluer la qualité des mets offerts.

 

Après une présentation sobre et individuelle des équipières et équipiers demeurés debout et disséminés dans la salle, et malgré une intervention de Dominique qui soulignait une certaine forme de désapprobation sur la méthode retenue en matière de « réunion publique » qui prenait davantage le caractère d’une « réunion privée », d’un « cercle privé », vint le moment de l’ouverture d’une discussion privée entre citoyens et candidats, avec le verre à la main. Je dois avouer que cette méthode, cette manière m’ont quelque peu interpellé. Je pensais que la « conférence ouverte » était la base de toute communication. En effet, il eût été agréable – ou pas – d’écouter la question posée et la réponse proposée par nos concitoyens. Bon, l’ensemble des colistiers et colistières en avait décidé autrement !

 

J’ai, à titre personnel, avec pour seul témoin Pierre COURTIER, engagé une discussion de fond avec le candidat en lui rappelant pourquoi je n’avais pas été candidat sur sa liste. Si nous avons des points de concordance telles les problématiques de nos écoles vétustes et inadaptées, de la cantine scolaire trop petite, du logement dit social, du stationnement et surtout de la communication, des divergences demeurent telles que les problématiques du marché hebdomadaire, de la revitalisation du commerce de centre-ville, et surtout du droit d’inventaire. Je ne voulais pas être un instrument de discorde car comme j’ai pu le lui dire sur un ton badin « Vous êtes de la race du Président… Vous ferez ce que vous avez écrit. Vous n’avez pas dévié d’un iota votre programme depuis nos premières rencontres » ! Je me suis permis de lui suggérer quelques propositions.

 

En conclusion, avant ce premier tour décisif pour le devenir de LIZY (rappel pour être éligible : Obtenir 25 % des électeurs INSCRITS), je dois avant remercier l’ensemble des candidates et candidats qui ont su maintenir un réel niveau de démocratie et de respect mutuel.

 

Je ne fais pas de prévision ! Je ne fais pas de « casting » ! Mais, hormis quelques rares divergences de FOND, les programmes proposés reprennent les mêmes problématiques que celles des années écoulées. Une différence IMPORTANTE : Qui aura les attributs pour conjurer ces maux vieux de 23 ans ? Qui aura la volonté, le courage de mener à bien les actions à entreprendre au risque de voir son image quelque peu dégradée ?

 

Il y a les idées à mettre en œuvre et les personnes qui les accompagneront…

 

C’eût été le suffrage d’antan, il y avait de quoi constituer une véritable dynamique !

 

A bientôt pour les résultats avec ou sans commentaire !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article