Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Avec des « SI », mettrait-on LIZY en bouteille ?

Oui, humblement je l’avoue, je me suis trouvé contraint d’abandonner mon envie de porter ma candidature sur une liste municipale. Pour des raisons connues et reconnues, les rosses n’ont pu s’aligner pour le départ du tiercé du 15 avril ! Oui, tiercé car il y aurait eu 3 listes : Celles de Messieurs GILLE et PIEQUET, celle de Madame CONAN.

Alors je ne me pose même plus la question sur les thèmes que j’aurai eu l’audace de soumettre à une équipe.

Ce qui suit n’est que mon ressenti et non un programme électoral car, la première des choses que j’aurai aimé mettre en exergue et développer c’est le DIALOGUE entre toutes et tous. Ce n’était pas difficile à trouver car le grand mal de ce conseil résidait dans cette incompréhension réciproque à développer des idées sur des projets communs ! Un véritable gâchis où le combat pouvait dégénérer en coups bas ! Il fallait arrêter la dérision, le spectacle des guerres de cent ans, Mettre de côté les rancœurs, les rancunes, ce qui peut être plus difficile à faire !

Qui dit « dialogue », dit « communication » et ce sera l’un des points clés de cette mandature de deux ans pour changer la « gouvernance » et surtout sa manière de faire !

Second point : L’assainissement des finances de la commune car sans occulter le recul grave des dotations de l’Etat qui se désengage de plus en plus sur les collectivités territoriales en leur déléguant de nouvelles compétences sans y apporter le moindre denier. Ce sera un exercice difficile et délicat car il ne faudra pas simplement opérer dans les budgets des associations des coupes sombres mais de recentrer l’utilité et le maintien des projets de développement et de rayonnement au service de toutes et tous. Peut-être aussi d’envisager la mutualisation de certains services d’intérêts généraux dans le pôle des communes proches comme MARY et OCQUERRE.

Troisième point : Définir les priorités communales tant pour les deux années à venir que sur un moyen et long terme. Au premier chef, les bâtiments communaux qui abritent nos écoles dont la commune à la charge : MONET et DES. La vétusté de ces sites qui ont hébergé bien des Lizéennes et Lizéens (j’y ai essuyé ma blouse grise !) doit faire l’objet d’une profonde réflexion. Sans ouvrir un « vrai-faux débat » sur l’avenir des classes qui composent ces lieux, il sera essentiel de bâtir une nouvelle approche pour recentrer en un SEUL et UNIQUE lieu les activités du primaire (et de la Maternelle) avec tous les outils nécessaires à son épanouissement comme garderie, cantine…

En second, améliorer la sécurité par la mise en place rapide de la vidéo-surveillance sélective et dissuasive. Renforcer notre pôle « police municipale » en lui donnant des moyens accrus et une définition précise du rôle qu’elle doit jouer auprès de la population.

Quatrième point : La revitalisation d’un centre bourg perdu non en cherchant à y réimplanter un commerce dit de bouche local (boucherie, charcuterie, poissonnerie, marchand des 4 saisons…) car aucun pas de porte n’est disponible, car tous les actes de candidature déposés n’ont été que vains espoirs déçus !

La raison de ce refus de commercer ? Il semblerait qu’elle serait liée à une profonde mutation de la population centre-ville. Une autre politique intra-muros du logement est à mettre en œuvre.

Ce problème lié à la revitalisation économique est une compétence de la Communauté de Communes. Il sera plus que nécessaire de participer activement à l’institution sans pour autant devenir de « petits soldats avec le doigt sur la couture du pantalon » ! Un véritable partenariat devra se développer.

Autre problème récurrent : Le STATIONNEMENT ! A quand des états généraux pour maîtriser ce fait caractéristique de bien des mandatures ? Il en va de même du traitement et du ramassage des déchets ménagers !

Cinquième point : Il rejoint le premier développé : Le DIALOGUE. Pour être à l’écoute des administré-e-s, il faut créer des postes de « référents » dans chaque lieu. Ce sera la preuve d’une réelle ouverture vers le citoyen.

Voici, en quelques lignes, une définition des « priorités » que j’aurai aimé défendre.

Des commissions de travail devraient être instruites en y associant élus et population. C’est ça la démocratie !

Une autre politique de la gouvernance de la ville sera à mener.

Elle devra se construire sur la participation, le dialogue, le partenariat.

Non ! Avec des « SI » (dans certains cas Bémol !) on ne mettrait pas LIZY en bouteille !

Les « promesses du SI » ne sont que rarement tenues ! Seule la vision du REALISME permettra d’envisager une sortie honorable d’une situation de crise déraisonnable.

Pour cette élection du 15 avril, sachez que ce n’est pas un « casting » avec des gueules que vous auriez aimé voir ailleurs ou pas ! Le système veut que l’on VOTE par LISTE sans rature, sans rajout… Si le suffrage par noms l’avait permis, combien de noms seraient sortis sans égratignure ? Quel conseil municipal aurions-nous eu ? J’aurai aimé voir la photo !

NOTA BENE : Je ne publie pas en temps réel car je suis toujours la victime innocente de la gestion calamiteuse de la ligne téléphonique cuivre entre le fournisseur principal, ORANGE et le locataire SFR ! J’ai opté pour ORANGE mais à la date de ce jour, rien de nouveau ! L’histoire dure depuis le 9 mars !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article