Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Ma lettre ouverte à Maxence GILLE

5 Mars 2018 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Lizy 2018 Municipales

Ma lettre ouverte à Maxence GILLE

Monsieur,

 

Je n'ai jamais été une émule du chevalier d’Eon lors de nos deux rencontres précédentes et j’ai eu la convenance de vous informer de ma décision de ne pas m’inscrire sur votre liste avant votre réunion du 04 mars qui devrait être la « constituante » pour les raisons ci-dessous exposées.

 

Je savais, depuis un certain temps, que la démission, maintes fois repoussée des conseillers municipaux dissidents aux décisions prises à la majorité par les autres membres, entrainerait une nouvelle élection municipale. J’avais donc émis la volonté de participer à la vie de ma commune en me laissant inscrire sur la liste d’un adjoint qui, et je le pensais sincèrement, roulait – expression de routine - pour la maire encore en titre, Nicolle CONAN. Je dois vous avouer également que je ne vous connaissais nullement !

 

J’avais appris, par des amis, que vous souhaitiez vous lancer dans la vie municipale en créant une éventuelle liste qui viendrait se positionner face à celle des « démissionnaires » comme à celle des « conseillers sortis » par la force des choses et dont certains se maintiendraient pour affronter cette épreuve de moins de deux ans.

 

Je trouvais l’idée « pertinente » mais, et ce dès notre première rencontre à votre QG de campagne, j’avais émis une réserve de taille et mis sur la sellette l’idée d’une fusion (sans confusion !) entre votre liste et celle des conseillers encore en titre. Je n’avais pas encore mesuré le degré de rejet que suscitait Nicolle CONAN - pour ne pas dire de haine viscérale - chez certains de vos « sympathisants » !

 

Et c’est à cet instant que j’ai compris – sans l’admettre d’ailleurs – que la stratégie du « tout sauf Conan » prenait toute son ampleur dans votre démarche !

 

Les jours ont passé, et la politique politicienne a pris le dessus ! Le fossé s’est creusé entre la Maire et un adjoint qui avait pris le rôle d’un « entremetteur » sans pour autant avoir fourni l’explication franche auprès du premier magistrat sur son initiative prise par la création d’une liste « bis » avec en prime l’exclusion sans procès de l’intéressée en chef ! La haine - de tout degré - manifestée envers la future liste des « démissionnaires démis » de la première heure, envers la maire actuelle, n’apportera que confusion dans l’électorat. Comment ce dernier comprendra le « rattachement » à une nouvelle liste menée par une nouvelle têtesans avoir entendu les réelles explications des "ex-conseillers non démis" volontaires d’ailleurs -  qui ont approuvé et voté en grande partie les décisions prises et soumises lors de la mandature partielle et donné ainsi quitus au premier magistrat ?

 

Je ne juge nullement l’acte car chacun est libre de son engagement futur mais critique la manière ou la forme quelque peu cavalière. Une certaine bienséance aurait été de le dire à Madame le Maire avant de s’engager sur une nouvelle voie !

 

Attention au danger de l’abstention massive pour ce type d’élection quand on n’a pas (pour l’heure mais qui sait…) une « tête de liste » ancrée, connue et reconnue ! N’oubliez pas que les « démissionnaires » ont une longueur d’avance non négligeable : la connaissance du terrain et la notoriété même si celle-ci peut être écaillée par les coucous du cancan !

 

Je pensais que vous fussiez un homme d’ouverture et de consensus surtout quand on se présente au suffrage universel pour la première fois dans un milieu rural. Je pensais que vous ne seriez pas tombé dans le piège du marigot politicien. Je me suis trompé !

 

Je n’ai aucun contentieux à régler ni envers vous, ni envers celles et ceux qui vous ont rejoint - ou vous rejoindront - dans cette aventure d’à peine deux ans car contrairement à d’autres, je n’étais pas du sérail et pouvais donc me permettre d’émettre une idée en toute liberté. Je ne trahissais personne ! Cependant, je respecte le choix de chacune et chacun.

 

Je ne suis pas un « politicard ». Je ne l’ai jamais été ! Je ne grenouille pas dans ce milieu. J’ai une conscience qui n'est pas élastique. Je ne recherche pas un titre. Je défends cependant l’idée qu’une exclusion au seul jugement de la « vox populi » qui banni sans aucune forme de procès une personne est contraire à mon éthique.

 

Il vous aurait fallu davantage tordre le cou à la rumeur des cours d’école, aux coucous et concentrer votre coup gauche sur l’équipe abhorrée que vous voulez combattre à tout prix et pas uniquement sur le nom d’une personne !

 

Oui je suis un doux rêveur, crédule, car je pensais que la logique aurait voulu que vous vous présentiez à la Maire actuelle – qui le restera jusqu’à la nomination du futur conseil – pour lui exposer votre projet et d’en discuter ouvertement en recherchant un ou plusieurs points de convergence. Etablir un dialogue constructif où chaque « équipe » aurait apporté et placé, en alternance, celles et ceux qui pouvaient constituer une ossature solide et efficace pour le bien de la commune et de sa communauté en filigrane... 

 

Errare humanum est !

 

J’avais omis de vous préciser que je ne serai sur aucune liste !

 

Je vais donc jouer l’observateur qui respectera le « cash » de son style sans le « carry » ! Je n’emporte rien !

 

Sans rancune, ni envers vous, ni envers votre équipe, je vous souhaite de mener une bonne campagne à la campagne.

 

Sachez que ce ne sera pas une sinécure !

 

Respectueusement.

 

Fait le, 05 mars 2018.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article