Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

L’émotion !

27 Août 2017 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon coup de coeur

L’émotion !

Eh oui, j’ai succombé à celle-ci, moi l’être insensible (enfin, pas toujours !) à la lecture de cette magnifique page écrite par un inconnu qui méritait amplement d’être connu. Des illustres inconnus, il en existe… J’en ai rencontré !

Tant et si bien que ce voyage dans un train pas comme les autres m’a fait oublier cette sublime chanson (1978) interprétée par Monsieur 100.000 volts (Gilbert BECAUD) qui porte également ce même titre. Je l’ai, pour mon bonheur et pourquoi pas le vôtre recopiée volontairement. En voici la teneur ! Allez ! Chantez la vie à plein poumon :

 

Le train de la vie

C'est un joli petit train qui te mène du berceau 
Jusqu'à la fin de la fin 
Il fait des "youp" des "bravos" des "Hou la la" 
Des "Pourquoi t'es pas venu" des "comment t'es déjà là" 

Chacun le prend 
Y'en a qui voyagent assis 
D'autres qui dorment debout 
C'est ça le train d'la vie, vive la vie 
Mais si tu manques la marche 
On n'en parle plus 

Le train de la vie 
C'est un petit train qui va 
Des montagnes de l'ennui 
Aux collines de la joie 
Il fait des "oui" des "peut-être" et puis des "non" 
Il fait le jour et la nuit 
Ça dépend de la station 

"Gare de triage. Attention départ" 
Oh les beaux wagons que voilà 
Si ça dépendait de moi 
J'les prends tous à la fois 
Attention tu vas rester sur le quai 
J'ai peur de me tromper de voie 
Chanteur, Pasteur, Avocat 
Mais le train n'attend pas 

 

Le train de la vie 
C'est un petit train qui fait des arrêts pipi au lit 
Des arrêts café au lait 
Il fait des "tiens" des "comme c'est curieux" des "Ah bon t'en es bien sûr" 
Des "vraiment je savais pas" 

Chacun le prend 
Y'en a qui voyagent assis 
D'autres qui dorment debout 
C'est ça le train d'la vie, vive la vie 
Mais si tu manques la marche 
On n'en parle plus 

Il fait pousser 
Des jolis ventres tout ronds 
Des "Oh le joli bébé... Oh le vilain moribond" 
Il fait des "oui" des "peut-être" et puis des "non" 
Il fait le jour, il fait la nuit 
Ça dépend de la station 
Terminus. Tout le monde descend 
Oh vraiment ce train va trop vite 
C'est une course poursuite 
A travers les années 
Attention il faut dégager les quais 
Les autres voyageurs sont là 
Ils te bousculent de joie 
Et le train n'attend pas 

Le train de la vie 
C'est un petit train qui va 
Des montagnes de l'ennui 
Aux collines de la joie 

Le train de la vie 
C'est un petit train tout bleu 
Qui te mène de l'ennui 
Jusqu'au pays du Bon Dieu. 

Pour mémoire, les paroles sont de Monsieur Pierre Philippon.

Un vrai bonheur… N’est-ce-pas !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article