Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

La balade de la désespérance !

21 Février 2017 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon coup de gueule

La balade de la désespérance !

Lors de notre flânerie au bord du canal de l’Ourcq de La Ferté Milon au Port aux perches, nous avons échangé – mon épouse et moi – un regard complice en découvrant la voie ferrée à l’abandon qui reliait La Ferté Milon à Fismes avant d’aller à REIMS. La devenue fâcheuse ligne « Trilport – Bazoches » pour les non-averti(e)s !

C’était la ligne de toute notre adolescence. Celle qui nous menait (plutôt bien que mal !) de LIZY à MEAUX ou à PARIS. La « micheline », la mythique, où j’aimais monter devant pour voir défiler les rails, croiser d’autres locos ! Et toutes ces locomotives à vapeur qui crachaient le noir comme le sépia quand elles faisaient le plein d’eau à la gare de LIZY ! Et le bruit de ces monstres d’acier qui filaient à vitesse confortable… Que de souvenirs ! Bon… Passons !

De retour à La Ferté Milon, une pause-café s’improvisa avant de reprendre le prochain train (AGC !) à destination de Lizy. La conversation s’instaura avec Madame la patronne, qui n’avait pas la langue dans sa poche, et se prêta au jeu, très instructif, des questions/réponses. Le sujet ? L’abandon du réseau ferré secondaire pour la grande vitesse ! Mais pourquoi donc laisser cette voie à l’abandon ? Pourquoi ne pas essayer de lui redonner une nouvelle vie soit par la reprise d’un trafic progressif et régulier à destination de la capitale des Sacres, soit par la création d’une voie dédiée au vélo-rail en y installant des « haltes » de repos (passages à niveau désaffectés…), soit en permettant à l’association « AJECTA » (Musée extraordinairement vivant du chemin de fer à Longueville) de planifier des excursions entre Trilport et Bazoches comme au bon vieux temps les week end d’avril à octobre (thèmes touristiques à inventer… Je suis preneur !) ? Mais la réalité économique a fait on œuvre :

Donc, depuis le 03 avril 2016, cette portion de la ligne dite « Trilport – Bazoches » a été fermée ! Ma curiosité naturelle m’a poussé à rechercher quelques archives. En voici quelques extraits :

Fermeture temporaire de la ligne SNCF entre Fismes (51) et La Ferté Milon (02)

Extrait du 26 mars 2016 JT France 3 Grand Est

(Vous apprécierez le titre : « Fermeture TEMPORAIRE » … Le temporaire a trop souvent le goût de définitif ! Le combat des « élus » ? Lesquels ?)

 

Dans le Sud de l'Aisne, la fermeture au trafic des voyageurs de la ligne SNCF entre Fismes (51) et La Ferté Milon (02) continue d'alimenter les discussions. Elle a été décidée pour le 3 avril 2016. Si beaucoup d'usagers semblent se résigner à cette perspective, les élus, en revanche, s'activent pour tenter de sauver la desserte marchandises qui est maintenue pour le moment.
 

Mobilisation des élus locaux :

De son côté, la Région serait disposée à étudier et participer à la rénovation de la ligne si l'Etat et les autres collectivités s'y engagent également.

Un député actif sur ce dossier mais où sont les autres ? Que font les président(e)s de région ? Que fait Réseau Ferré de France ? Que font les Conseils départementaux ?

Lui, Jacques KRABAL a ce débat : Intervention du 18 février 2016 de Monsieur Jacques KRABAL – député de l’Aisne et Maire de Château-Thierry à l’Assemblée Nationale : (extraits)

« Quels moyens comptez-vous mettre en œuvre pour que le transport du quotidien ne soit plus une galère mais un service public digne de ce nom ? Quid de l’électrification de la ligne Meaux-Lizy-La Ferté-Milon ?

Qu’en est-il de la fermeture annoncée de la ligne voyageurs La Ferté-Milon-Fère-en-Tardenois-Fismes-Reims ? Quel avenir pour le fret des entreprises qui utilisent cette ligneVossLoh Cogifer, Acolyance, Sifraco, Mapei – menacées dans leur développement, au même titre que l’emploi dans nos communes rurales ? Quel est l’avenir de cette ligne ?

La problématique inter-régionale impose l’organisation d’une table ronde avec des représentants de l’État, de la SNCF, des trois régions, des responsables du TER, du Transilien et des associations, ainsi que des élus locaux. »

Cette ligne « Trilport – Bazoches » a été reléguée au musée de la préhistoire sous sa nouvelle appellation de ligne « P » ! Je salue, au passage le combat d’un Victor ETIENNE qui au sein de « A.O.U.T » cherche à faire bouger les choses. L’électrification du tronçon TRILPORT – LIZY n’est pas pour demain, ni après demain ! De la « réunionite » mais pas d’avancée concrète ! « Par politesse, je t’écoute mais cause toujours… » Vous connaissez la suite !

Alors quant à revoir une circulation ferroviaire entre TRILPORT et BAZOCHES… Des années lumières s’écouleront !

La ligne « P », dans son ensemble, n’est que le reflet de cette image de la décadence du secteur ferroviaire. Il fallait concurrencer à tout prix l’avion… On s’est donc lancé dans la course effrénée à la « grande vitesse » au détriment d’un réseau secondaire qui était le seul et véritable maillage de notre pays.

Quel gâchis !

De l’énergie à dépenser, il y en a ! Des volontés pour animer ces projets, il y en a ! Des responsables à l’écoute ? Il n’y en a pas !

Triste constat, encore un !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article