Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

NON Monsieur CAZENEUVE ! Revoyez votre LITTRE !

Quand le Ministre de l’Intérieur utilise le mot de « sauvageon » pour parler d’individus qui, sciemment, transforment une voiture de police en grill-party, je suis consterné devant la banalisation des mots ! La peur des cités ?

Dans le Larousse (sans être illustré), sauvageon signifie « enfant farouche qui a grandi dans l’abandon et sans éducation comme un sauvage » ! Certes, ces énergumènes – loin d’être farouches mais caïds patentés et affirmés – ont grandi dans des cités dites de « non-droit » (abandon de la République) malgré les 40 milliards € dépensés pour redorer la façade) en gravissant les échelons des écoles du crime organisé ! Ce fût donc l’école de la rue, de la violence et pas celle de la République ! C’est leur territoire et toi, le blanc-bec, le poulet, tu dégages ! Pas de basse-cour dans chez nous !

Monsieur le Ministre, vous êtes intelligent – ce point me rassure – mais ayez le courage de parler avec vos tripes ! Ne laissez pas le discours vindicatif à une classe qui voudrait s’en servir à des fins partisanes pour vous donner des leçons de savoir-faire, de grande maîtrise, alors que, depuis 2002, gauche comme droite, se sont « accordées » sur un point : repeindre la façade des cités de « non-droit » en dépensant quelque 40 milliards € pour pas grand-chose ! Depuis les vagues d’attentats, ils (nos politiciens) avaient laissé « la banlieue » en périphérie ! Réveil brutal à VIRY CHATILLON ! NON, Monsieur CAZENEUVE, ce ne sont pas des « sauvageons » mais des criminels, des barbares ! Si vos services – certainement très mobilisés pour dénicher ces assassins en herbe – arrivent à les alpaguer, la Justice sera encore une fois inopérante car ces ignobles individus seront des mineurs ! Les « grands frères » commercent peinardement quand les culottes courtes se tapent la basse besogne !

Quand le Premier Ministre annonce des « protections » contre le caillassage des voitures de Police, c’est une mesurette qui existe déjà !

Qui, de la BAC prendra le risque de se hasarder dans ces « coupe-gorges » sans l’appui d’autres forces de police pour intervenir et combattre les trafics en tout genre ? Un super RAMBO ! Eh oui, il faudrait un super RAMBO pour combattre – oui, combattre, je persiste – ces voyous, ces criminels. Bon, j’exagère car RAMBO, c’est pour le cinoche ! Mais qui a le vaccin pour nous guérir de ce mal rampant qui nous emmerde depuis des lustres ? Bien des paroles mais peu d’actes !

Et pourtant, la restauration de l’autorité de l’état, l’aggravation des peines pour les mineurs, la déchéance pure et simple, la reconduite dans le pays d’origine, devraient permettre à nos forces de Police de faire leur boulot dans des conditions de sécurité renforcée par cet arsenal.

Arrêtons la parlotte, de fermer les yeux et OSONS !

En avant pour la reconquête de nos territoires perdus !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article