Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

Du rififi au Pays Fertois !

Crédit photo "LA MARNE"

Crédit photo "LA MARNE"

Depuis quelques mois, un vent glacial souffle en terre de Brie et plus particulièrement un courant desséchant s’active au sein de la Communauté de Communes du Pays Fertois. Le « marivaudage » tant souhaité par certains entre le pays Fertois et le pays de l’Ourcq s’est soldé par un « chacun chez soi et l’état pour tous ».

Si les membres de la Communauté du Pays de l’Ourcq ont accueilli cette mesure avec sérénité, il n’en a pas été de même chez ceux du Pays Fertois. Le mariage forcé de ces deux entités ne correspondait nullement aux aspirations d’un certain nombre de conseillers - souvent Fertois - qui, sans se cacher, souhaitaient un rapprochement actif avec le « Pays de Coulommiers » ! Et ils en ont fait un nouveau fromage !

Dans une tribune du 29 juin dernier, co-signée par 15 maires (sur 19 !), il est demandé la démission du Président (Gérard GEIST) et de son exécutif certainement davantage pour « incompatibilité politicienne » que pour « incapacité » même quand ils évoquent son absence de dialogue, sa manière de travailler. La défiance s’est installée ! La goutte qui aurait fait déborder le vase ? Un changement d’affectation d’Ugo PEZZETTA et de son suppléant au Conseil départemental Pierre Emmanuel BEGNY.  

J’ai ouvert (avant l’heure) l’hypothèse de « l’incompatibilité politicienne » et je vais m’en expliquer : Dans moins d’un an, l’élection Présidentielle et l’élection Parlementaire se seront déroulées. Alors toutes les supputations vous sont offertes… Notre conseiller départemental, maire de la Ferté sous Jouarre, vice-président de la Communauté du Pays Fertois, Ugo PEZZETTA n’a jamais caché son militantisme pour Bruno LE MAIRE tout comme le député maire de COULOMMIERS, Franck RIESTER.

Et c’est ici qu’on entre dans la tambouille du chaudron magique ! SI (comme simple hypothèse) Bruno LE MAIRE était élu Président de la République, que Franck RIESTER touche un maroquin en récompense de son engagement militant qui pourrait entrer à la Chambre des députés ? Devinez… Je ne citerai personne ! Dire que « nous avons fait élire » des jeunes maires, des jeunes conseillers départementaux, et ce n’était pas pour une question d’âge mais pour mettre un peu de sang neuf dans un corps électoral malade. Se mettre au service des autres nécessitait tout abandon de l’intérêt personnel et d’une course solitaire dans le carriérisme ! Je me suis trompé sur la « nature » de l’humain.

Si les allées du pouvoir se vident avant 2017, celles du contre-pouvoir se meublent !

Qu’il est dommage de faire passer l’intérêt personnel avant le général.

Quand Ugo PEZZETTA lâche dans la presse cette petite phrase anodine (06/07/2016 LA MARNE) : « En ligne de mire, il y a, encore et toujours, les Effaneaux. Gérard Geist craint qu’une fusion avec Coulommiers mette en péril la mise en place, toujours bloquée par des recours, de cette zone d’activités.

Ugo Pezzetta, l’ancien vice-président en charge de l’Aménagement du territoire, estime quant à lui que ce syndicat peut vivre indépendamment des intercommunalités. »

Le projet des Effaneaux est porté par le syndicat MIXTE MARNE OURCQ dans lequel les deux communautés (Pays de l’Ourcq et Pays Fertois) sont à 50/50. Si le Pays Fertois fusionne avec le Pays de Coulommiers, le syndicat MIXTE MARNE OURCQ n’aura plus de raison d’être. Alors quand on dit que « ce syndicat peut vivre indépendamment des intercommunalités », j’en doute ! Et puis, cet éventuel mariage à trois ne serait qu’un condensé d’un cocufiage exacerbé où le plus fort l’emportera !

J’ose espérer que cette trêve estivale fera reprendre raison à l’ensemble des membres de cette communauté où le seul mot serait « AVENIR » et non mon devenir !

Je n’ai rien contre l’ambition personnelle tant que celle-ci privilégie l’intérêt général mais je m’élève contre celle qui n’a pour objet que la satisfaction d’un « ego » (non, il n’y a pas de faute de frappe…) et du carriérisme qui l’accompagne.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article