Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" !

IN GOU VER NA BLE !

IN GOU VER NA BLE !IN GOU VER NA BLE !

Quelle est la marque du refus pour un môme ? NA ! Et si on ne le corrige pas, il vous répondra toujours « NA » ! Il apprend vite !

A l’âge adulte – ou presque - quelle est celle du refus pour certains français ? La grève !

Alors là, dans ce domaine, on est champion ! Qu’importe les conséquences pour celles et ceux qui veulent, qui ont besoin de travailler ! On les prend en otage au nom d’un radicalisme vieillot et ringard !

Dominique de Villepin avait déjà essuyé ces mouvements sociaux organisés lors de l’épreuve du C.P.E ! On entendait à l’époque : « De Villepin t’es foutu, la jeunesse est dans la rue » ! La rue a gagné, le C.P.E a été remisé !

Myriam El Khomri essuie le même slogan : « El Khomri t’es foutue, la jeunesse est dans la rue » ! Alors que fera-t-elle face à la rue ?  Que certains aspects du projet « El Khomri » irritent les chefs syndicalistes immuables et radicaux -  qui veillent par-dessus tout à leur propre réélection prochaine -, je peux l’admettre. Mais porter le « débat » sur la place publique montre la grande faiblesse des chefs syndicalistes radicaux qui, comme « Pilate », préfèrent que le peuple – enfin une partie – choisisse !

A-t-on expliqué que ce projet n’avait rien à voir avec le CPE ? NON ! Bien évidemment ! Aucune des dispositions de la « Loi Travail » seraient contraires à la Convention 158 de l’OIT !

Que les désaccords portent sur la définition du licenciement économique (revoir le périmètre de la spécificité entre filiale et groupe – surtout les multinationales) et sur le plafonnement des indemnités prud’homales, je le comprends. Quant à tout jeter à la poubelle au nom d’un radicalisme vieillot et dépassé, je le désapprouve pleinement.

L’hirondelle (qui ne fait pas le Printemps !) ou le Père Fouettard, à lui, Martinez de choisir ! Il n’a pas trouvé mieux que de réécrire le « code du travail » du XXI ème siècle ! Alors là, vous ne serez pas déçu ! De 10 tomes, il passe à un livre de poche !

Voici, en exclusivité, les avancées radicales de l’hirondelle :

- Passage aux 32 heures (sans baisse de salaire, naturellement !)

- Droit suspensif pour les plans de licenciements économiques (Les « experts » du syndicat se devront de vérifier les chiffres invoqués par la direction avant tout recours aux licenciements…) La P.M.E, qui n’aurait pour seul moyen que d’envisager une restructuration pour éviter la faillite, se devrait d’attendre l’avis des commissaires du peuple !

- Le principe de faveur ? Le code, rien que le code d’hier ! Accord d’entreprise ? NIET ! Accord collectif ? DA !

Le CPE comme le CNE avait défrayé la chronique. Sous le gouvernement de Dominique de Villepin, en 2006, un certain Nicolas SARKOZY avait pris « ses distances » avec le texte, tout comme Laurence PARISOT (Medef) qui avait montré son hostilité ! Le texte est passé au 49.3 et quelques semaines plus tard, sur l’instance de J. CHIRAC, il a été retiré !

Aujourd’hui, le gouvernement de Manuel VALLS essuie les mêmes sarcasmes, les mêmes vagues de contestation. Subira-t-il le même sort face à la rue ?

Dans leur propre camp, les « réformateurs » sont cloués au pilori ! Ni Dieu ! Ni prophète !

Que ce soit un gouvernement de droite, un gouvernement de gauche, toute mesure touchant « aux acquis » - bientôt réduits aux acquêts – est condamnée d’avance.

Mais où allons-nous ? Le pays est profondément divisé entre crise d’identité et morale. Le « clientélisme » des politiques frôle l’indécence. Tout nous oppose :

- Les travailleurs aux chômeurs,

- Les jeunes aux seniors,

- Le Public au Privé,

- Les petits patrons aux grands patrons,

- Les artisans aux travailleurs détachés,

- Les petits industriels aux lobbies,

- Les petits employés aux salariés des grandes entreprises,

- Les retraités du privé aux retraités du public,

- Les Nationaux aux Immigrés,

- Les élèves aux professeurs…

- Les syndicats réformistes aux syndicats radicaux,

- La gauche réformatrice aux mammouths,

- La droite consensuelle aux apparatchiks…

 

La liste pourrait encore grandir !

Il est temps que j’arrête et que je rejoigne mes lecteurs fidèles !

 

La France est IN GOU VER NA BLE ! Foutoir ou défouloir ?

Un clic = Une claque ! Cette façon de faire n’est pas la mienne !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article