Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

L’équipe de France version 2017

L’équipe de France version 2017

Dans quelques mois, lors du premier test match, les 11 bleus - pour l’instant, seuls 7 sont sur les tablettes, 3 sont encore dans les vestiaires, et 1 sur le banc de touche – s’élanceront dans la compétition jugée par les supporters arbitres qui auront payé leur place à 1 ou 2 €.

Cette formule avait déjà été testée par l’équipe rose qui n’avait disputé qu’un tournoi de six en 2011. L’affiche était alléchante au vu des entrées au guichet : 2.661.231 au 1er match, 2.860.157 au second !

Pour cette compétition – interne – lancée par les « bleus » - pour la couleur uniquement car dans le « métier », ils ne sont pas tous bleus ! – il a été accepté de modifier le règlement et d’accepter de jouer en « mixte ».

Notre chroniqueur sportif a pu relever les noms sur la feuille de match du 20 novembre 2016, sans pour autant préciser la place qu’ils tiendront sur le terrain :

Titulaires, Alain JUPPE, François FILLON, Hervé MARITON, Frédéric LEFEBVRE, Nadine MORANO, Jean Frédéric POISSON, Jean François COPE.

Dans les vestiaires, les noms de Nicolas SARKOZY (fidèle supporter du Paris St Germain), de Bruno LE MAIRE, de Nathalie Kosciusko MORIZET, circulent.

Sur le banc de touche, Henri GUAINO.

Détrompez-vous ! Aucun de ces joueurs présélectionnés ne courront après la balle !

En fait, il ne s’agit que d’une épreuve sur tableau blanc (Non, Laurent n’est pas aux manettes !) où seuls les « supporters arbitres » auront le droit d’attribuer le ballon d’or en votant pour le meilleur demi-centre, le buteur toute catégorie, avant de remettre son titre en jeu dans la compétition qui l’opposera soit au vainqueur de l’équipe des roses et verts – dans les coulisses de l’exploit actuellement -, soit à l’ex titulaire du ballon d’essai 2012 devenu baudruche. A manquer d’air, le cuir perd de sa souplesse, de son élasticité, et de son étanchéité !

Pour les « supporters arbitres », la tâche ne sera pas aisée. Sur quels critères juger le meilleur demi-centre ? Son expérience ? Sa jeunesse ? Sa vivacité ? Son passé ? Son attitude à donner – ou faire - des coups ? Son adversité ? Ses crochets ? Sa bicyclette spectaculaire ? Le champ est large !

Alors qui sera le porteur de ballon d’Or ? Je ne suis pas bookmaker mais sachez que l’épreuve – même sur tableau blanc – risque d’être d’une férocité jamais atteinte en football ! Des cartons rouges, des blessés, il y en aura beaucoup ! L’ambiance risque d’être chaude !

Mais au fait, méritons-nous un tel spectacle ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article