Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

Sursaut ou frémissement ?

Sursaut ou frémissement ?

Comme un somnambule, errant durant son sommeil, marche en dormant sur les bords d'un précipice, dans lequel il tomberait s'il était réveillé tout à coup, ainsi mon Émile, dans le sommeil de l'ignorance, échappe à des périls qu'il n'aperçoit point : si je l'éveille en sursaut, il est perdu…

(Jean-Jacques ROUSSEAU)

 

Eh oui, notre député (Mr J.F COPE) sort des profondeurs de la terre, après un long sommeil forcé et une cure de désintoxication médiatique imposée de quelque 18 mois, en publiant son dernier ouvrage « Le sursaut Français » (Editions STOCK) dès le 20 janvier prochain.

Je n’ai pas eu la « primeur » de me pencher sur la teneur du sujet ! Cependant, vous connaissez ma curiosité – parfois gênante pour d’aucuns - ! Abonné de longues dates « AU POINT », j’ai eu loisir de lire quelques extraits de cet ouvrage à paraître. En voici une courte synthèse de « Si j’étais le Président du sursaut… » :

« Gouverner par ordonnances » … Le malade - malgré lui - est dans un état végétatif avancé mais son pronostic vital n’est pas engagé à l’heure où je vous écris.  Déjà bon nombre de spécialistes – qui ont prononcé devant leurs Pairs le serment d’Hippocrate ou d’hypocrite - se prêtent à venir à son chevet pour lui administrer un remède de cheval ou une potion magique au pays d’Astérix ! Ils clament tous pouvoir le sauver ! Ils viennent tous de facultés différentes, des quatre coins de l’Hexagone. Devenir médecin chef de la France, le titre suprême d’un cursus, d’une carrière, n’est pas donner à tout le monde ! Il y aura pléthore en 2016 pour le cru 2017 ! Quand je pense que dans le pays (tant de Meaux que de l’Ourcq ou d’ailleurs) il existe de profondes difficultés à trouver des spécialistes pour dispenser cette discipline qu’est la médecine, l’attrait d’une chaire nationale cristallise davantage qu’un fauteuil rural !

« Instituer le referendum d’entreprise » … Pas le « populaire » voyons ! Celui qui consisterait, au niveau de chacune de nos entreprises, de leurs branches qui font notre tissu économique de se prononcer sur l’utilité ou non, le maintien ou non, des Lois AUBRY – revues et « corrigées dans certains cas depuis » - sur les 35 h. Le débat sur le sujet – et son objet - a toujours été ouvert sans jamais être tranché ! On balbutie, on palabre, on avance, on recule mais rien de concret ! Trop sensible aux yeux de l’électorat !

« En finir avec l’emploi à vie dans la fonction Publique » … Alors là, il faudra revêtir l’armure et le casque lourd pour affronter cette fonction respectable. Mais de quelle fonction publique parle-t-on ? Ce concept regroupe des entités différentes : La Fonction Publique d’Etat (2.385.500 agents en 2013), la Fonction Publique Territoriale (1.878.700 agents en 2013), la Fonction Publique Hospitalière (1.152.700 agents en 2013). Et si l’on y ajoutait la Fonction Publique Parlementaire ? Non, bien sûr ! Il et un point sur lequel je pourrais avoir un point de convergence, l’emploi à vie dans les fonctions publiques TERRITORIALES et surtout PARLEMENTAIRES. Certains « politiques » ressemblant à nos Académiciens ! Oui, il faudrait avoir le courage de réduire le nombre de mandats tout comme il faudrait restreindre les effectifs dans les Collectivités territoriales… Mais, le sursaut risque d’être brutal et frontal !

Je ne sais pas si ces réflexions sont bien celles exprimées par le nombreux public que l’auteur aurait rencontré lors de ses déplacements privés. Je ne me permettrai pas de mettre en cause sa « bonne foi ». Qu’il ait entendu parler de l’absence de médecins et spécialistes en milieu rural, des difficultés à retrouver un emploi digne, du nombre de fonctionnaires pléthoriques qu’il faut payer… Je le pense !

Mais après janvier 2015, le discours des gens rencontrés devaient davantage porter sur les problèmes liés à l’immigration, à l’insécurité ! Alors le ton change, la méthode également !

« Fixer une norme annuelle d’évaluation de l’immigration légale par type d’immigration » … Au nom de grands principes, on n’est déjà pas capable de savoir combien de migrants légaux sont sur notre territoire alors vouloir fixer une « norme annuelle » relève de la mission impossible ! En fonction de quels critères ? Et tous les clandestins… Combien sont-ils ?

« Supprimer les aides sociales aux étrangers installés depuis moins de 5 ans s’ils ne cotisent pas » … et « remplacer l’A.M. E (aide médicale d’urgence) par une franchise sur les urgences médicales » …

« Recruter sur 5 ans quelque 45.000 fonctionnaires affectés à la Sécurité et à la Justice et construire 20.000 places de prison supplémentaires avec 5.000 agents affectés à la Pénitentiaire » …

Ces trois derniers points montrent encore davantage sa « droitisation ». Tout comme le font le Président en exercice et son Premier Ministre aujourd’hui ! Si cette tendance se confirmait, on assisterait non plus au duel classique « droite/gauche » mais « Sécuritaire/Laxiste » ! Une page de nos institutions de la 5ème République se tourne depuis l’émergence d’un troisième parti qui ne recueille que les « cocus », les « déçus » des échecs de nos gouvernants d’hier et d’aujourd’hui face à la mondialisation. Et tout ceci est encore amplifié par le barbarisme qui nous place en situation de guerre.

« L’objectif de ce livre est de faire le pari que l’on peut réconcilier « conquête » et « exercice du pouvoir » en se plaçant sur le terrain de la méthode. Et le sursaut français passera par une offre politique totalement nouvelle » (Extrait du blog de J.F.C)

Il est vrai que « tant que l’on est pas au Père LACHAISE, en politique, on n’est jamais mort » (J. MYARD) !

Ce « come-back » en est l’illustration.

Après son « Manifeste pour une droite décomplexée » voici donc le « Sursaut français ». Ce nouvel ouvrage n’est-il pas l’actualisation de ce livre de 2012 ?

A – bientôt – 52 ans, même si la valeur n’attend pas le nombre des années, de mon sentiment personnel – et ceci n’engage que moi – je ne pense pas qu’il lui soit opportun de se lancer dans une éventuelle primaire car « l’offre » est déjà grande en matière d’idées. Il ne suffira pas d’avoir des « idées » d’ici et d’ailleurs, mais de les mettre en pratique ! L’exercice sera difficile pour réconcilier les français avec la politique ! Ils ont soupé de la politicienne ! Du délitement du pays !

Bon courage !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article