Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" !

Les « Régionales », c’est bientôt !

Les « Régionales », c’est bientôt !

Avant tout, un petit rappel législatif concernant cette élection pour la région IDF.

Mode de scrutin :

Les conditions pour être élus aux régionales ne sont pas les mêmes que lors des départementales du mois de mars. Il s'agit d'un scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire. A ne pas confondre avec prime à la casse !

  • Au 1er tour :

Les listes qui obtiennent plus de 10 % des suffrages exprimés au 1er tour sont qualifiées pour le second tour. Ce qui, dans la conjoncture politique actuelle, entraînera une triangulaire !  La proposition de loi d’Yves JEGO pour ne retenir que les deux premières listes arrivées en tête est bien tardive et insuffisante. Il aurait fallu remplacer le seuil de 10 % des suffrages exprimés par celui de 30 % des INSCRITS !

  • 2nd tour :

La liste qui arrive en tête au 2nd tour obtient automatiquement une prime majoritaire égale au quart des sièges au conseil régional en plus du nombre de sièges lié à son score. Pour la Région IDF, 225 sièges seront à conquérir et à répartir. Le reste des sièges est ensuite réparti entre les listes ayant recueilli au moins 5 % des suffrages exprimés. La région est composée de 8 départements qui éliront chacun un nombre de conseillers régionaux. Pour la Seine-et-Marne, le nombre retenu est de 25.

C’est QUOI une région et quelles compétences générales ?

La région est la plus grande des collectivités territoriales. Encore un morceau de mille-feuille ! Elle possède de nombreuses compétences, notamment :

  • Dans le domaine du développement économique : aides aux entreprises, gestion des transports régionaux...
  • Dans le domaine de l'éducation et de la formation professionnelle : fonctionnement et entretien des lycées - alors que les collèges sont à la charge des conseils départementaux et les écoles à celle des mairies -, actions de formation et d'apprentissage, alternance...

 

Mais aussi l'environnement, le tourisme, le sport, la culture, le développement des ports et des aéroports, la protection du patrimoine, la gestion des fonds européens, l'aménagement numérique... 

C’est aussi et encore un « métier politique spécialisé réservé » !

Non, les conseillers régionaux ne sont pas des bénévoles. Ils touchent une rémunération mensuelle dont le montant dépend du nombre d'habitants de la région concernée. Pour savoir combien gagneront ces élus, voici la nomenclature retenue : 

-      Plus de 3 millions d'habitants :

Les indemnités touchées par les conseillers régionaux des régions de plus de 3 millions d'habitants (région Ile-de-France, région PACA...) sont fixées à 2.661 euros bruts par mois. 

-      Entre 2 et 3 millions d'habitants

Un conseiller régional d'une région ayant entre 2 et 3 millions d'habitants (comme la région Centre par exemple) touche un salaire mensuel égal à 2.281 euros par mois. 

-      Entre 1 et 2 millions d'habitants

Les conseillers de régions dont le nombre d'habitants est compris entre 1 et 2 millions touchent un salaire brut mensuel de 1.901 euros. 

-      Moins d'un million d'habitants

Un conseiller régional d'une région de moins d'un million d'habitant (la Corse) gagne un salaire de 1.521 euros par mois. 

Et les Chefs, combien touchent-ils ?

Un président de conseil régional touche un salaire brut de 5.512 euros par mois. Ce montant est applicable à tous les présidents de région, quelle que soit la taille de celle-ci. A ce salaire s'ajoutent bien souvent d'autres avantages tels que l'attribution d'une voiture de fonction ou d'un logement de fonction. 

Les vice-présidents de région touchent quant à eux des indemnités qui, comme pour les conseillers régionaux, varient selon la taille de la région. Leurs salaires bruts vont ainsi de 2.129 euros mensuels (région de moins d'un million d'habitants) à 3.725 euros par mois (région de plus de 3 millions d'habitants).

Avant de me lancer dans le décryptage des « catalogues », voici ce que vous étiez en droit de savoir.

Sans avoir eu connaissance de la liste complète des prétendants pour la Seine et Marne, je ne peux dire que les têtes de liste seront :

  • Madame Anne CHAIN-LARCHE (Sénatrice) pour les Républicains,
  • Madame Roseline SARKASSIAN (Conseillère sortante) pour le Parti Socialiste,
  • Monsieur François CLASTRES pour « Nous, citoyens »,
  • Monsieur Pierre CHERRIER pour le « Front National »

Certainement, il y en aura d’autres !

Les « places » seront limitées ! Seuls les premiers noms seront éligibles !

Le combat sera âpre !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article