Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" !

La grande marée du 22 mars 2015…

La grande marée du 22 mars 2015…

Je n’habite pas à Saint Malo, la cité de tant d’illustres personnages : Cartier (pas la montre mais la découverte du Canada), les corsaires, Duguay-Trouin, Surcouf et le politique de l’époque, Chateaubriand. Je vis en Seine et Marne, dans le nouveau canton de la Ferté sous Jouarre et pourtant, demain soir, je serai, comme beaucoup, accro de la grande marée annoncée par les médias. Bien sûr, je veux parler de ces élections départementales qui vous ont tant passionnées !

Demain le ciel sera gris. Inutile d’aller en bord de mer car ni les grosses vagues, ni le coucher de soleil au ton rose éclatant ne seront au rendez-vous. Je me souviens de ce joli poème de Victor HUGO  appris sur les bancs de l’école :

« Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis ! »

Cette grande marée achèvera bien des capitaines de marine marchande. Les flibustiers des temps modernes ont levé l’ancre ! Ils sont partis à l’abordage pour « vaincre »  - sans périls d’ailleurs – les navigateurs usés par le scorbut, qui croyaient avoir atteint le cap de Bonne Espérance après tant d’années passées à croire que leur statut était inamovible ! En cas de naufrage, ils n’auront qu’une consolation, rejoindre par la terre ferme le mur des lamentations !

A Saint Malo, comme dans bien des villes et villages, le tocsin sonnera.

Mais, serait-ce que le vent à changer d’orientation ? La déferlante bleue (lequel ? Car les nuances sont variées…) prévue par la Météo Marine (c’est son nom et surtout n’y voyez aucune allusion) sera de quel coefficient ? Attention toutefois à la réalité de la chose ! Il faudra toujours pondérer ce dernier par le courant qui berce nos côtes depuis bien des années, celui de « l’abstention » ! Si vous faites cette simple correction, vous constaterez que la déferlante n’avait pas l’amplitude annoncée.

Il est vrai que dans les états-majors ont « oubliera » cette nuance !

Si le temps est maussade, si la marée est basse, profitez donc de ce répit pour déposer au fond de l’urne votre bulletin de participation. Vous serez citoyen à part entière !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article