Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" !

Vous avez dit « Front républicain » !

Vous avez dit « Front républicain » !

Ce vieux concept datant de 1956 par J.J. SERVAN – SCHREIBER prônait une coalition de centre gauche pour contrer le mouvement poujadiste lors d’élections législatives.

Depuis, il est repris à toutes sauces par les partis politiques dominants dans le seul but de conserver le pré carré des uns face à un « ennemi » qui n’aurait rien à foutre dans le bipartisme légendaire de notre république.

Et on en arrive à la stupidité suivante :

Des militants de gauche voteraient – avec des gants pour ne pas se salir les mains – pour leur ennemi juré, le politicien de l’autre camp ! Comme le serait l’inverse d’ailleurs !

N’a-t-on pas encore compris que l’électeur, quand il daigne participer à un scrutin, est seul responsable face à sa conscience et n’a nullement besoin de piqûres de rappel que voudraient lui administrer les politiciens de son camp pour orienter SON choix ! A moins qu’il ne soit qu’un petit troufion, les doigts sur la couture, volant au secours d’un chef mis en difficulté lors d’une élection.

Quand on n’a pas eu le courage de se déplacer pour voter au premier tour - qui a pour but de marquer son réel ancrage -, on continue à se taire pour le second ! Pourquoi donc jouer au pompier de service pour éteindre un incendie qui ne vous concernait pas ? Vous n’avez pas voté ! Soyez logique ! Ce réflexe de couardise n’a pour effet que de masquer le problème de fond qu’est le choix sincère de son représentant, celui que l’on désirait. Cette fausse note engendre l’incompréhension d’une classe politique qui, par le biais de cet artifice, se croit toujours aussi forte et aussi convaincante qu’avant ! Il ne s’agit plus d’une élection mais d’un plébiscite ! Je n’ai pas à vous donner ni cas de figure, ni chiffres… Vous les connaissez aussi bien que moi ! 2002… 82.2 % !

Si aucun des candidats n’avait grâce à vos yeux, rien de vous interdisait de voter « blanc », ce qui signifiait qu’aucune des « offres » ne coïncidait avec votre demande ! Mais, vous auriez voté !

L’abstention, qui deviendrait un sport national, mérite réflexion.

Pourquoi l’électeur refuse de participer à la démocratie ? Il en a marre de voir toujours les mêmes qui, d’élection en élection, offrent le même visage – lifté parfois -, racontent les mêmes sornettes, proposent les mêmes catalogues aux couleurs tantôt roses, tantôt bleues ! Les politiciens de métier exaspèrent ! Ils ont perdu leur crédibilité à force de chalouper !

Alors élire par défaut un candidat relève de l’abandon de sa personnalité. C’est le déni de la réalité ! Que les cuisiniers des états-majors, rois de la tambouille électorale, concoctent un hachis Parmentier fait de vieux restes, ils ne seront jamais au « Michelin » !

L’électeur respectueux se doit d’être RESPONSABLE de son acte. Il n’a pas besoin d’écouter « la voix de son maître » pour voter en son âme et conscience !

Mais, diable, pourquoi donc user – abuser serait de circonstance – d’un logo désuet « front républicain » pour UNIQUEMENT un type d’élection ? La « coalition » peut se jouer dans d’autres registres, comme l’UNITE par exemple !  

Vous, les « politiques » laissez donc vos « choix » dans les casiers de vos vestiaires !

Être élu, au final, avec moins de 25 % des inscrits n’a rien de représentatif !

Le cas du « Doubs » - qui doute et redoute - n’est pas particulier ! Hélas ! Vous aurez ce même type de scénario lors des prochaines élections départementales !

Premier devoir : Combattre l’abstention par une « offre » plus représentative – et sans lifting ou grimage – ! Tel sera votre défi à relever.

Il est temps de se prendre en charge !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article