Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

Un futur scrutin peu mobilisateur !

Un futur scrutin peu mobilisateur !

Les tandémistes entament petitement la course. Manqueraient-ils d’oméga 3 ? Non, mais à force de battre les œufs et les « huiles », la mayonnaise retombe !

Je lisais, en province, l’article de « La Marne » consacré au tandem Ugo Pezzetta et Martine Bullot qui exposaient, brièvement, les grandes lignes de leur campagne rurale pour une élection qu’ils jugent moins politique (je suis d’accord sur le fond mais réservé sur la forme !) et plus orientée sur la proximité.

Ne connaissant nullement les compétences de la future assemblée départementale, je me pose cette question – certainement stupide… - comment défendre des dossiers déclarés prioritaires pour des spécificités locales ? Que pourra donc faire cette nouvelle feuille du mille-feuille ?

Qui détiendra les compétences générales en matière d’emploi, de santé, de sécurité ? Le Conseil Régional ? Le Conseil Départemental ? Les collectivités territoriales et locales ? Sur ces 3 points, le combat est le même ! Qui en sera le fer de lance ? Je l’ignore !

Dans les « priorités » définies sous le dossard bleu clair, il y en a deux qui retiennent mon attention : Le crapaud à ventre jaune des Effaneaux qui s’est métamorphosé en couleuvre depuis des années et la désertification médicale de ce canton ! Si sur la première, j’ai marqué une profonde réticence sur le projet présenté, je me suis depuis raisonné. Le président de l’époque du syndicat mixte avait sablé le champagne des environs de Montreuil aux lions avant l’heure ! C’était l’appel des 800 à 1.000 emplois ! Et puis ce fut l’Arlésienne que l’on chantait avant chaque consultation électorale avec Prologis. Le projet actuel, sous l’égide de son nouveau président, présente une version compatible emploi/environnement. Que l’on déplore – sans réelles certitudes – certaines nuisances, je pense que le combat de l’emploi prime avant tout dans un canton frappé de sinistrose. La seconde concerne la « désertification médicale »  - qui n’est pas qu’un problème local -. L’âge de nos vaillants médecins de campagne avance et aucune relève ne s’amorce. Dans quelques années, il faudra aller encombrer les « Urgences » pour se faire soigner. « Patient, soyez patient, prenez votre mal en patience »… C’est inscrit au fronton des entrées et déjà d’actualité ! Imaginez la suite !

Par contre, l’une relève du « clientélisme électoral » : Sauver le soldat de l’imprimerie de Mary ! Octobre 2011, le couperet tombe ! Quebecor est en liquidation judiciaire ! Un plan de sauvegarde de l’emploi est mis en place. L’usine est sauvée avec le concours de la Communauté de Communes qui « rachète » - par la force des choses et c’était l’une des conditions fixées par le repreneur – la Pyramide ! Les élections cantonales de 2012 se profilaient et le candidat de l’époque se devait de porter à son actif la sauvegarde de l’emploi ! Au pharaon Jean DIDIER a succédé le fanfaron H2D ! A l’époque, crédule, j’ai cru au bonhomme ! Un ancien DIDIER qui avait l’expérience supposée du métier ne pouvait être que l’homme de la situation.

Mais les « choses » ont vite tournées : Les sites industriels exploités d’HELEMMES et de LYS ont été liquidés ! Trop gourmand, le monsieur ! Mais qui en a parlé ? Personne !

Que pourra donc faire le Conseil Départemental pour sauver le site marysien et le reste de son personnel ? Le Conseil Général de l’époque n’avait pas les compétences pour intervenir ! Dieu sait si ce fut le procès du titulaire de l’époque pendant toute cette campagne 2012 ! Le futur Conseil départemental ne le pourra guère ! Donc, ce n’est pas un argument de campagne ! A éliminer du catalogue !

Un point n’a pas été abordé alors qu’il était au menu de la précédente mandature : L’avenir de la ligne « Pestiférée » ! Depuis des lustres, ON nous parle de son électrification ! Arlésienne bis ! ON a investi des sommes colossales pour essayer de réparer des dégradations dues à l’abandon d’entretien ! Mais tout le monde sait que le tronçon LIZY – LA FERTE MILON est voué à l’abandon pur et simple. La nouvelle loi MACRON permettra l’usage du car de ramassage pour un maillage qui se voudra plus efficient et plus efficace, soi-disant. A démontrer ! Il est vrai que seul le STIF (émanation de la région) en a la compétence actuellement ! Un piège d’évité !

Enfin, je connais les noms des porte-bagages qui accompagneront le tandem bleu clair : Pierre Emmanuel BEGNY (Maire de Saacy sur Marne) et Laurence MIFFRE-PERETTI (adjointe au Maire de Saint Jean les deux jumeaux).

Une réflexion malgré tout : N’y avait-il pas dans l’ex canton de Lizy, une personne de sexe féminin, pour être suppléante à Martine Bullot ?

Score à mi-parcours : La Ferté 3 – Lizy 1 !

Le canton de Lizy se meurt qu’on le veuille ou non ! On parle « d’ex »… Donc du passé !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article