Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

Mon cher Père Noël,

Mon cher Père Noël,

Je crois bien que ce sera la dernière fois que je t’écris. Pourquoi me demanderas-tu ? La raison en est simple : En 2013, je t’avais adressé une courte lettre qui, comme par pur hasard – il ne fait pas toujours bien les choses – m’est revenue de Libourne avec la mention « inconnu de nos services » ! J’en étais bouche bée ! Ne pas connaître le Père Noël ?  Vous vous imaginez ! Pris d’une colère subite, je décidais de trouver un responsable par téléphone. Quelle épopée, mes agneaux ! « Tapez 1 pour une réclamation. Tapez 2 pour joindre un responsable – lequel ? – La voix de synthèse n’a pas été longue à me répondre : Je n’ai pas compris votre question. Il n’y a plus de responsables depuis des lustres, mon bon monsieur ! Tapez 3 pour continuer » ! Bon, c’était un non-lieu ! Une fin de non-recevoir ! C’était la période des dindes truffées aux marrons ! Oui, j’étais marron !

Et puis, en réfléchissant – ceci m’arrive de temps en temps… -, je me suis mis à relire ma missive. Merde, je m’étais gouré de personnage ! J’avais bien commencé par Père Noël mais j’avais digressé ! J’avais écrit au Père François ! Voici donc pourquoi « il était inconnu » tout en étant trop connu !

Bon, j’ai compris la leçon. Je ne vais pas te rhabiller en père François !

Toi, on te fête une fois par an, lui, c’est tous les jours ! Tu crois qu’il a du pot ? J’en doute ! Sa bonne étoile n’est pas celle de la Crèche qui guidait les Mages avec des présents ! La sienne est tellement loin de notre système que même le dernier petit robot – Philae – n’aurait jamais pu atteindre la galaxie dans laquelle il vit !  L’année n’a pas été bonne pour lui. Tout y est passé : Il s’est planté pour l’inversion de la courbe du chômage qui, d’une parabole d’écolier - du programme 2012 - s’est métamorphosée en hyperbole avec pour axe principal le manque de bol. Il a cru en la croissance mais elle n’a pas encore pointé le bout de son nez sauf pour l’accroissement de nos impôts. Il a fait la « UNE » des galas - et compagnies - en osant jouer le Roméo sur son scooter. Il a eu droit au règlement de compte sur sa vie intime par une mégère déphasée qui rêvait de lui faire payer au prix fort – lui paye, elle, elle encaisse – ses avatars. Il a réussi le tour de force de virer des ministres guère flamboyants mais flambeurs, des opposants devenus gênants  qui se sont rassemblés en bonnets roses depuis. Tout maître-nageur – entre deux eaux et eaux profondes - qu’il est, il a pris la super tasse lors des dernières crues municipales. Non, sa bonne étoile ne l’a pas guidé vers le bon chemin ! Tiens, tu devrais lui offrir un G.P.S !

Père Noël, je ne vois pas la vie en rose tout comme celle en bleu ! Bleu clair ? Bleu foncé ? L’ex a repris les rênes en enfourchant le pauvre canasson de l’UMP à la hussarde. Son écurie de chevaux d’Augias avec pour pur-sang « Bygmalion » pourrait lui faire perdre le tiercé. Ses nouveaux lads et surtout son nouveau jockey à la casaque rouge refuseront de jouer les palefreniers soigneurs d’une écurie basée sur l’incurie de la race chevaline aux dents longues.

Il est vrai que tout ceci me préoccupe mais ce qui m’inquiète par-dessus tout (oui, on entre en hiver !), c’est cette nouvelle mesure verte - sans être vertueuse – qui te privera de la cheminée. Le « Burn out » n’est pas pour toi ! Tu ne bosses que quelques jours ! Mais tu risqueras soit le « Burning » tout court si les « indisciplinés » continuent à utiliser le conduit, soit l’asphyxie si la trappe est obstruée ! Tu es, tu resteras le Père Noël, pas une « jeanne d’Arc » !

Noël est une fête de famille fut-elle composée, décomposée, recomposée ! Alors, je t’y invite cordialement et chaleureusement. Tu laisseras ta hotte à l’entrée de ma porte car de cadeaux je n’en ai point besoin. Rien que ton sourire, ta bonhomie légendaire me procureront une joie indicible en cette période de frimas. Le repas ne sera pas celui de gala. Tu échapperas à la dinde aux marrons quand d’autres se farciront un paon déplumé. Apporte-nous la paix, la santé, la joie de vivre et surtout éloigne de nous la « dèche » comme le disent nos « diplomates ».

Toi non plus, tu n’as pas de pot ! Par manque de neige, tu ne pourras pas prendre ton traîneau. Attention, pas de tacot polluant ! Tu emprunteras l’une des nombreuses « autos lib » qui, dans quelques temps, remplaceront – pour celles et ceux qui en auront les moyens – nos carrosses diesel qui étaient l’apanage du siècle dernier.

Paix, amour, santé, bonheur… A partager ! C’est tout ce que je te demande.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article