Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

L'art de gouverner... Façon de parler !

Enfin je me décide à reprendre un peu de service après des congés pris dans le pays de la démocratie, la Grèce et plus particulièrement la Crète que j’honore d’une visite presqu’annuelle ! J’y retrouve des racines mais pas des ailes !

Lors de ce séjour passé à côtoyer les nombreux amis, j’ai ressenti une grande tristesse suite aux « plans de redressement » imposés par ceux qui, je le rappelle, avaient fermé les yeux pendant bien des années. Accablés, ils ne le sont pas malgré un renchérissement certain  de la vie quotidienne ! Pour un petit salaire, de l’ordre de 450 à 750 € (en moyenne), un kilo de « patatès » - patates - coûte environ 50 centimes ! Un kilo de « domatès » - tomates - varie entre 70 centimes et 1 € ! Quant au poisson, n’en parlons pas sauf la sardine ! Le « barbounia » - rouget – est à environ 15 € le kilo ! Seules les « portokalia » - oranges – sont bon marché : 40 centimes le kilo ! Mangez des légumes sept fois par jour… C’est le régime crétois !

Bien évidemment que les Grecs, comme les Crétois, ont fait la gueule ! Une TVA à 23 %, un prix du carburant sans plomb à 1,75 €, un chômage record, des prix de soins exorbitants… La panoplie pour prendre l’arc et tiré les flèches ! Eux aussi ont une « image » profondément négative de leurs partis politiques : Des  « malakas » ! Chez nous : des « cons » !

Et NOUS, petits Français - vus de l’étranger par nos amis européens -, sans oser parler « d’austérité » comme chez les Grecs et sans aller « s’y faire voir », nous continuons à emprunter pour payer nos dépenses de fonctionnement ! Un déficit abyssal de 2.000 milliards, un chômage en hausse constante, des impôts (surtout indirects !) en pleine ascension, un système malade depuis des lustres… Voici le constat déplorable !

Que font nos gouvernants ? RIEN ! Que fait le Président ? RIEN… Il prend l’air !

Et la dernière (qui ne le sera pas !) le revirement de dame ROYAL au sujet de « l’éco taxe » ! C’est la caractéristique du fantassin qui, après avoir fait un pas en avant, en fait trois en arrière face à la difficulté ! Manu lui avait certainement envoyé un SOS – pardon SMS - : « Ségo, si tu veux rester au gouvernement, ne déclenche pas l’occupation de PARIS par les routiers, je viens juste de fêter sa libération ! ». Eh oui, on se fout des investissements réalisés par « ECO’MOUV » depuis 2009, des salariés qui prendront la route de pôle sans emploi… Une ardoise de plus ou de moins, on s’en fout au point où on en est !  Le manque à gagner – et il est gros – on le prendra chez les « richissimes » exploitants de nos réseaux autoroutiers bradés en les frappant d’une nouvelle taxe ! L’automobiliste mettra la main au porte-monnaie en payant son péage, son carburant plus chers ! Dans un cas, comme dans l’autre, ce sera toujours l’utilisateur final qui paiera ! VOUS et MOI !

Nous sommes devenus la « risée » des autres ! Tous ces énarques peuplant les cabinets ministériels ne sont que des aveugles, des conseillers sans aucun bon sens ! Tous des « carriéristes » de la politique politicienne qui seront recasés dans d’autres instances, dans d’autres corps d’état ! Au clair de la lune... Mon ami Pierrot !

Triste spectacle d’une campagne de Hollande qui s’achèvera dans la débâcle en 2017 ! C’est la Constitution !

J’ai critiqué la gesticulation, la culture profonde du « moi » - sans allusion à l’illusion de 2012 -, le mode de gouvernance du fait du roi, sans pour autant tombé dans le bashing gratuit du personnage qui voudrait reprendre du service ! Lequel ? Privé ou public ?

Aujourd’hui François 2 semble être le fantôme de l’Elysée ! A vouloir être un Président « normal », on dévalue la fonction ! La fonction présidentielle n’a rien de normale ! Elle se doit d’être exceptionnelle !

Si l’art de « gouverner » c’est : l’artifice avant que le pétard ne vous pète à la gueule, la reculade face à la difficulté, l’attentisme pour rester peinard, les faux changements de cap qui vous ramènent au point de départ ! Eh bien, je n’en veux pas !

Mais qui alors ? That is the question ! 2017, c’est encore loin !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article